DMAIC vs PDCA : Quelles différences ?

21 octobre 2023 - minutes de lecture

Lorsqu'on souhaite mettre en place une culture d'amélioration continue au sein d'un service ou d'une entreprise, on hésite souvent sur la démarche à employer, entre la méthode DMAIC (Lean Six Sigma) et la méthode PDCA ou roue de Deming.

Dans cet article, je vous explique les principales différences entre ces deux approches et quand vous devez préférer l'utilisation de l'une ou de l'autre.

Différences entre la démarche DMAIC et l'outil d'amélioration continue PDCA

Voici les principales différences qui existent entre la méthode DMAIC et le cycle PDCA :

  • La démarche DMAIC.
    Cette démarche est au cœur de la méthodologie Lean Six Sigma, et consiste à améliorer un processus, un produit ou un service existant.
  • La méthode PDCA.
    La méthode PDCA (Plan-Do-Check-Act) est un cycle d'amélioration continue, inventé par Deming, et principalement utilisé en management de la qualité.

Caractéristiques

DMAIC

PDCA

Signification de l'acronyme (Français)

D - Définir

M - Mesurer

A - Analyser

I - Innover

C - Contrôler

P - Planifier

D -Déployer

C -Contrôler

A - Agir

Signification de l'acronyme (Anglais)

D - Define

M - Measure

A - Analyze

I - Improve

C - Control

P - Plan

D - Do

C - Check

A - Act

But principal

Amélioration de processus existants, résolution de problèmes

Amélioration continue et gestion de la qualité

Nature de la méthodologie

Structurée, utilisée pour des projets d'amélioration ciblé, dans le cadre d'une méthodologie Lean Six Sigma

Cycle itératif pour l'amélioration continue

Utilisation courante

Gestion de projets Lean Six Sigma

Gestion de la qualité, amélioration continue

Étapes

1 - Définir le problème.

2 - Mesurer la performance actuelle.

3 - Analyser les causes racines.

4 - Améliorer le processus.

5 - Contrôler et maintenir les améliorations.

1 - Planifier les actions d'amélioration.

2 - Déployer le plan d'action identifié.

3 - Contrôler que les actions entreprises ont permis d'améliorer la situation.

4 - Agir pour pérenniser la situation.

Objectif de l'analyse

Identifier les causes racines des problèmes rencontrés, et réduire la variabilité.

Planifier un axe d'amélioration, le mettre en œuvre, vérifier son efficacité et agir en conséquence.

Point de départ

Un problème ou un processus existant nécessitant des améliorations.

L'identification d'une opportunité d'amélioration continue.

Itérations

Les projets DMAIC peuvent être itératifs, mais chaque itération doit suivre le modèle DMAIC en 5 étapes.

PDCA est un cycle continu et itératif, où chaque itération contribue à l'amélioration continue.

Degré de flexibilité

Adapté à des projets spécifiques. 

Moins flexible en termes de structures et processus.

Plus flexible, s'adapte facilement à différents contextes, secteurs d'activité et organisations.

Focus sur les résultats

Met l'accent sur l'obtention de résultats spécifiques et mesurables.

Met l'accent sur l'apprentissage continu et l'amélioration progressive.

Qu'est-ce que la méthode DMAIC ?

La démarche DMAIC permet de résoudre des problèmes complexes et d'améliorer les processus de l'entreprise, afin de gagner en qualité et en performance.

Elle se découpe en 5 étapes, que voici :

  1. Définir.
    Cette première étape permet de définir précisément quel est le problème que l'on cherche à résoudre ou quel est l'aspect que l'on cherche à améliorer. Elle s'apparente à la phase de cadrage d'un projet.
  2. Mesurer.
    Cette seconde étape consiste à mesurer précisément l'ampleur du problème rencontré, et à collecter des données, des statistiques et des faits quantifiables afin de pouvoir ensuite apporter une réponse adaptée.
  3. Analyser.
    Cette troisième étape est dédiée à l'analyse des données récoltées, afin d'identifier où, quand et comment les problèmes surviennent, ainsi que de déterminer les causes racines du problème rencontré.
  4. Innover (au sens d'améliorer).
    Cette quatrième étape permet de déterminer quelle est la meilleure solution au problème rencontrée, et de dresser un plan d'action concret afin d'améliorer la situation.
  5. Contrôler.
    Enfin, cette dernière étape implique de réaliser de nouvelles mesures de contrôle, afin de vérifier que la solution apportée a permis d'améliorer la situation et de corriger la problématique identifiée au démarrage du projet d'amélioration continue.
Pour aller + loin : Je vous invite à consulter cet article pour découvrir les avantages et inconvénients de la méthode DMAIC.

Qu'est-ce que le PDCA ?

La méthode PDCA (Plan-Do-Check-Act), également connue sous le nom de roue de Deming, est un cycle d'amélioration continue utilisé pour résoudre des problèmes, améliorer des processus ou encore gérer la qualité.

Cette approche se décompose en 4 étapes :

  1. P - Planifier (Plan).
    Cette première étape consiste à identifier un problème ou une opportunité d'amélioration, puis d'imaginer les solutions possibles à cette problématique, et enfin de penser un plan d'action concret pour améliorer la situation.
  2. D - Déployer (Do).
    Cette seconde étape permet de mettre en œuvre le plan d'action imaginé lors de l'étape n°1.
  3. C - Contrôler (Check).
    La troisième étape vise à collecter des données et à vérifier les résultats obtenus.
  4. A - Agir (Act).
    La quatrième et dernière étape vous laisse l'opportunité d'agir en fonction, afin d'apporter des ajustements suite à vos mesures. C'est aussi l'occasion de standardiser les changements, afin de pérenniser la situation et d'éviter tout retour en arrière.

La méthode PDCA est un outil puissant pour promouvoir l'apprentissage continu, la résolution de problèmes et l'amélioration des processus, tout en s'adaptant facilement à une variété de contextes et d'industries.

Pour aller + loin : Consultez cet article pour découvrir comment utiliser la méthode PDCA dans vos projets.

Quand faut-il utiliser le DMAIC ou le PDCA ?

La démarche DMAIC et la méthode PDCA permettent toutes deux de résoudre des problèmes et de promouvoir l'amélioration continue. 

Si vous hésitez sur l'approche à utiliser, voici quelques conseils qui devrait vous permettre de savoir quand utiliser l'approche DMAIC et quand utiliser le cycle PDCA.

1 ) Dans quelles situations utiliser la méthode DMAIC ?

  • Un problème spécifique à résoudre, en mode projet.
    DMAIC est particulièrement adaptée lorsque vous avez identifié un problème ou une opportunité d'amélioration spécifique dans un processus existant et que vous souhaitez le résoudre de manière structurée
  • Nécessité d'utiliser une approche structurée.
    DMAIC fournit un cadre méthodologique étape par étape qui peut être utile lorsque vous avez besoin d'une approche bien définie pour aborder un problème complexe.
  • La collecte et l'analyse de données est nécessaire pour prendre une décision éclairée.
    Si votre projet nécessite une analyse approfondie des données pour identifier les causes racines des problèmes, DMAIC est appropriée, car cette approche met l'accent sur la collecte et l'analyse de données.
  • Le changement envisagé est important et peut avoir un impact significatif.
    Si les changements que vous envisagez d'apporter ont un impact significatif sur les processus existants, DMAIC peut être plus appropriée car elle intègre la gestion du changement dans son processus.

2 ) Dans quelles situations utiliser la méthode PDCA ?

  • Vous souhaitez promouvoir l'amélioration continue.
    La méthode PDCA est idéale pour les organisations qui souhaitent instaurer une culture d'amélioration continue à tous les niveaux, en encourageant la remise en question constante et l'adaptation des processus.
  • Vous avez des opportunités d'amélioration dans différents domaines.
    PDCA est plus souple et peut être utilisée pour résoudre une variété de problèmes ou d'opportunités d'amélioration, du plus petit au plus grand, tous secteurs d'activité confondus.
  • Vous cherchez à tester rapidement des idées d'amélioration.
    PDCA permet d'expérimenter rapidement des changements, de vérifier leur efficacité et d'ajuster si nécessaire. C'est donc approprié pour des améliorations itératives de petite envergure, avec des impacts peu significatifs.
  • La gestion du changement est moins complexe.
    Si les changements envisagés ne sont pas aussi importants ou n'ont pas d'impact significatif sur les opérations existantes, PDCA peut être plus adaptée car elle met moins l'accent sur la gestion du changement.

Thibault Baheux

Tour à tour chef de projet puis manager d'équipe depuis 2008, je suis aujourd'hui directeur de projet indépendant.

J'ai décidé via ce site de démocratiser la gestion de projets et de la rendre accessible à tous.

Mes certifications : Prince2 Foundation, CompTIA Project+ certified, PSM1, PSPO1, Lean Six Sigma Black Belt.


Articles Similaires


{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}