10 clés de la gestion d’équipe en management de projet

9 février 2024 - minutes de lecture

9 février 2024

Diriger une équipe en gestion de projet n'est pas une tâche facile.

Le manager doit à la fois animer et inspirer le groupe, tout en étant capable de lui faire tenir les objectifs fixés par l'entreprise.

Pour mener à bien un projet, découvrez dans cet article les 10 clés d'un management d'équipe efficace. 

Quels sont les enjeux de la gestion d'équipe sur un projet ?

En matière de gestion d'équipe, il ne s'agit pas seulement de parvenir à imposer son autorité.

Si la position de chef autoritaire a pu fonctionner dans le monde de l'entreprise d'hier, elle n'est guère adaptée à la réalité du travail aujourd'hui.

Manager une équipe dans la gestion d'un projet nécessite d'avoir conscience des véritables enjeux qu'implique la conduite d'un groupe dans le monde du travail. 

1 ) Entretenir la mobilisation collective

Le premier enjeu du management d'équipe en entreprise, c'est de parvenir à entretenir la mobilisation collective autour d'un projet, d'un objectif, d'une vision.

Une équipe dotée d'un bon manager adhère à la raison d'être de l'entreprise. Elle a envie de la faire avancer.

Rien n'est moins productif que des employés qui viennent au travail en trainant les pieds.

Au contraire, s'ils se sentent habités par ce qu'ils font, ils sont capables de déplacer des montagnes, parfois au-delà de ce qu'on attend d'eux initialement. Le bon manager est celui qui sait galvaniser ses collaborateurs projet après projet. 

Pour aller + loin : Consultez cet article pour avoir 10 astuces afin de bien fédérer votre équipe autour d'un objectif commun.

2 ) Atteindre les objectifs dans les délais

Le second enjeu du management d'équipe, c'est évidemment de faire en sorte que les objectifs fixés soient atteints dans les temps.

En cas d'échec, c'est sur le leader du groupe que repose toute la responsabilité.

Une bonne gestion de groupe permet de fédérer chaque collaborateur vers le but à atteindre. Il est indispensable que tous se sentent concernés par la réussite du challenge à relever. 

3 ) Améliorer la qualité de vie au travail 

Une bonne gestion d'équipe est essentielle pour améliorer la qualité de vie au travail et diminuer les risques psychosociaux.

Démotivation, burn-out et politique du moindre effort sont souvent le résultat d'une mauvaise politique de gestion d'équipe. Ils entrainent des démissions et un absentéisme important, autant de freins à la bonne marche de l'entreprise contre lesquels tout bon manager doit lutter.

Avec l'arrivée des nouvelles technologies, les salariés n'ont aucun mal à échanger entre eux.

Les entreprises aux mauvaises pratiques dans la gestion des ressources humaines se retrouvent rapidement pointées du doigt. Elles peinent à recruter, les futurs salariés préférant un cadre de travail épanouissant. 

10 clés de la gestion d'équipe en management de projet

Les 10 clés présentées ici assurent un management efficace et exemplaire pour une bonne gestion de projet. 

1 ) Avoir une vision claire de l'organisation dès le départ

Le rôle principal d'un manager est d'être un guide. Il est donc indispensable d'avoir une vision claire du projet à mener à bien dès le départ.S'il ne sait pas où il veut aller, le groupe n'a aucune chance d'arriver à bon port.

Le management implique une organisation sans faille avec des objectifs intermédiaires, et des deadlines fixées à l'avance pour chaque collaborateur.

Si le chef sait où il va le reste de l'équipe suit naturellement. A l'inverse, si la gestion laisse à désirer dès le départ, c'est la désorganisation assurée et l'assurance d'avoir de nombreux écarts sur le projet (délais repoussés, budget explosé, périmètre renégocié à la baisse). 

2 ) Connaître son équipe pour répartir les tâches 

Pour bien encadrer son équipe, le manager doit connaître chacun des collaborateurs. Il doit tenir compte des compétences de chacun et des ressources disponibles pour répartir judicieusement les tâches.

Il est contre-productif de mettre un membre de l'équipe en difficulté en lui assignant une tâche pour laquelle il n'est pas correctement formé.

La gestion des ressources humaines repose en grande partie sur l'art de savoir exploiter au mieux les points forts de chacun. C'est justement cette synergie de compétences qui fait la force du travail en équipe. 

3 ) Adopter une gestion horizontale du projet 

Vouloir manager un projet en restant enfermé dans son bureau est une politique de gestion d'équipe vouée à l'échec.

Un leader doit toujours être sur le terrain, au contact de ses collaborateurs. Il doit placer la communication au cœur de sa stratégie et ne pas hésiter à se retrousser les manches s'il perçoit une difficulté.

Au travail comme à la guerre, le bon leader est celui qui avance aux côtés de ses hommes, pas celui qui se retranche dans sa tour d'ivoire. 

4 ) Encourager la cohésion de groupe 

La réussite d'un projet et l'atteinte des objectifs fixés par l'entreprise dans les délais repose avant tout sur la cohésion de groupe.

Le manager doit emporter l'adhésion de chaque salarié au projet auquel il participe. Pour cela, il doit développer l'esprit d'équipe de son groupe. Véritable animateur, il doit arriver à ce que chacun puisse travailler en harmonie.

Pour l'aider dans sa tâche, il peut organiser des événements en dehors du cadre formel du travail. Les journées de team building, par exemple, sont de plus en plus plébiscitées par les sociétés pour renforcer les liens entre collaborateurs et dirigeants. 

5 ) Savoir déléguer et valoriser tout en gardant le contrôle

Manager ne signifie pas tout centraliser en permanence.

Le bon manager est aussi celui qui sait déléguer certaines responsabilités à ses collaborateurs en fonction de leur degré de compétence. Cette confiance accordée permet aussi de valoriser les salariés et d'entretenir leur motivation.

Toutefois, un responsable ne doit pas oublier que la confiance n'exclut pas le contrôle. Le manager avisé s'assure toujours de la bonne exécution des tâches qu'il a confiées à d'autres et reprend les rennes si besoin. 

Si vous souhaitez apprendre à déléguer ou améliorer vos compétences de délégation, je vous encourage à consulter mon livre sur le sujet.

Délégation efficace: Activez le pouvoir du collectif !
23,00 €
Commander ce livre
Nous touchons une commission si vous achetez ce produit, sans coût additionnel pour vous.
05/26/2024 11:55 pm GMT

6 ) Être à l'écoute tout en sachant décider 

On l'a compris, un chef de projet n'a rien d'un despote.

Un bon chef gagne la confiance de ses collaborateurs par sa capacité à écouter les autres. Il doit être capable d'entendre leur point de vue et de débattre avec eux.

Toutefois, c'est lui qui doit prendre la décision finale en expliquant avec pédagogie les raisons de ses choix. Il n'est pas toujours évident d'expliquer à quelqu'un pourquoi son idée n'est pas retenue, mais cela fait partie du rôle de leader que de transmettre sa vision aux autres. 

7 ) Anticiper les conflits 

Mieux vaut anticiper les conflits entre collaborateurs que de devoir les résoudre.

C'est pour cela que le manager avisé doit être observateur et garder un œil sur l'avancement des choses. Au moindre signe de naissance d'un conflit, il vaut mieux écouter les parties prenantes pour résoudre la situation sereinement avant qu'une rancœur ne s'installe durablement.

Les conflits larvés, qui distillent leur poison au quotidien, sont un véritable fléau pour le travail de groupe. 

8 ) Diriger en montrant l'exemple

L'exemple est la forme d'influence la plus efficace.

La meilleure manière de s'imposer en tant que chef, ce n'est pas en se faisant craindre, mais en inspirant le respect. Un bon manager doit montrer l'exemple en permanence.

Il ne doit rien demander à son équipe qu'il ne soit pas capable de faire lui-même et incarner la vision qu'il a du collaborateur idéal.

Difficile pour un salarié de refuser une tâche en prétextant qu'elle est trop difficile ou contraignante, s'il voit son responsable s'en acquitter avec succès. 

9 ) Savoir rebondir en cas d'imprévu 

Un bon manager ne doit pas être pris au dépourvu en cas d’imprévu.

Il doit toujours conserver une vision globale du projet et prévoir une, ou plusieurs, solutions de secours au cas où le déroulement du plan ne se passerait pas comme prévu.

L'anticipation est d'ailleurs l'une des qualités premières d'un chef, en particulier dans un monde où l'agilité est devenue le maître mot.  

10 ) Aider ceux qui le souhaitent à monter en compétence

Au cours d'un projet, un collaborateur peut manifester le désir de monter en compétences, au travers d'une formation, par exemple.

Un bon chef d'équipe doit toujours considérer cette demande avec bienveillance et l'appuyer, dans la mesure du possible, si elle lui semble pertinente. Le manager avisé ne craint pas la concurrence de ses collaborateurs.

Celui qui est sûr de son propre potentiel ne craint jamais d'être dépassé. Les collaborateurs ainsi encouragés seront d'autant plus motivés à s'investir. 

Comment devenir un meilleur manager ? 

Être un bon manager n'est pas quelque chose d'inné.

Il est indispensable d'avoir reçu une bonne formation en amont de sa prise de poste. Les compétences en management doivent être entretenues tout au long d'une carrière.

Devenir un meilleur chef implique donc de savoir se remettre en question et d'être attentif au retour d'expérience de l'équipe. 

Lorsqu’il identifie certains axes de progression possible sur un point donné (la gestion de conflits, par exemple), il ne doit pas hésiter à travailler dessus.

Suivre une formation complémentaire, ou se faire coacher permet de progresser et de gagner en leadership. Les ateliers de jeu de rôle constituent également d'excellents moyens de progresser.

Un bon management d'équipe est indispensable dans la gestion d'un projet. Atteindre l'objectif fixé n'est pas le seul enjeu. Il s'agit aussi d'entretenir la motivation des salariés sur le long terme et de favoriser la qualité de vie au travail.

Pour être un bon chef d'équipe il faut :

  • Avoir une vision claire et savoir la mettre en place.
  • Répartir les tâches en fonction des points fort de chacun.
  • Gérer les projets de façon horizontale.
  • Créer et entretenir la cohésion au sein du groupe.
  • Déléguer pour valoriser tout en s'assurant de ce qui est fait.
  • Écouter les différents points de vue avant de décider.
  • Prévenir et anticiper les conflits.
  • Être un manager exemplaire.
  • Toujours prévoir un plan B.
  • Aider ses collaborateurs à évoluer. 

Thibault Baheux

Tour à tour chef de projet puis manager d'équipe depuis 2008, je suis aujourd'hui directeur de projet indépendant.

J'ai décidé via ce site de démocratiser la gestion de projets et de la rendre accessible à tous.

Mes certifications : Prince2 Foundation, CompTIA Project+ certified, PSM1, PSPO1, Lean Six Sigma Black Belt.


Articles Similaires


{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Transformez votre prochain projet en succès !