Chef de projet : Comment faire preuve de leadership ?

par Thibault

Les supers équipes ne se montrent juste pas comme ça, préparées à 100% et remontées comme des baraques à frites, prêtes à accomplir leur mission.

Les équipes exceptionnelles se créent et se construisent, autour du chef de projet.

C'est à lui de faire preuve de leadership pour établir un climat de confiance et de respect entre les différents acteurs, pour qu'ils travaillent tous ensemble, de concert, afin d'atteindre le même objectif.

Devenir un chef de projet efficace et performant, ça vous intéresse ?

Accédez dès maintenant à votre guide GRATUIT pour devenir un chef de projet efficace et performant.

Une équipe soudée et efficace, ça peut faire la différence dans un projet : l'aspect leadership du chef de projet n'est donc pas à mettre de côté.

Nous dépendons chacun des autres. Nous gagnons comme une équipe : il n'y a pas de place pour l'individuel. Nous ne baissons jamais les bras. Nous croyons dans les autres.

Ron Wallace

La différence entre un manager et un chef de projet, c'est que le manager construit son équipe sur la durée, alors que le chef de projet doit rapidement en quelques jours ou semaines construire une synergie et fédérer toute l'équipe autour d'un objectif commun.

Je vous explique dans cet article comment faire preuve de leadership en tant que chef de projet pour réussir ce tour de force.

Les superstars n'ont pas leur place dans l'équipe !

Vous connaissez sûrement une superstar dans son domaine, THE expert reconnu dans le milieu. Qui se comporte d'une manière exécrable, a chopé le melon, ne pense qu'à lui-même ou renvoie bouler tout le monde. 


Même si son expertise est avérée, vous n'en voulez pas sur votre projet.


Laissez-moi vous expliquer pourquoi.

Une équipe projet a besoin d'être soudée, les acteurs doivent se soutenir les uns les autres, croire dans les capacités de l'autre pour vraiment avancer.
Si l'équipe est soudée, les performances seront exceptionnelles et vous serez tous disposés à aider les autres face à une galère.


Si par contre vous n'avez que des superstars dans l'équipe, ce sera du "chacun pour sa gueule". Donc chacun fera ce pour quoi il est payé, mais ne se souciera absolument pas de celui qui vient derrière, pour réaliser sa tâche.


Sur un projet, on doit travailler de manière collaborative, en totale synergie. Donc les superstars peuvent rester chez elles. Il vaut mieux choisir ceux qui jouent en équipe et qui vont se donner à fond, plutôt que les joueurs persos qui ne vont pas en louper une pour exprimer leur désaccord profond, avec des mots imagés (je vous laisse deviner lesquels 😉 )
Astuce de pro : Préférez ceux qui jouent collaboratif plutôt que les superstars qui jouent individuel. Votre équipe projet en sera plus soudée, plus performante, plus résiliente. 

Les 8 qualités qui transforment le chef de projet en vrai leader

Alors comment faire preuve de leadership en tant que chef de projet, pour amener des acteurs venant d'horizons différents et qui ne se connaissent pas forcément à travailler ensemble ?

1 ) Faire preuve de courage

Tout d'abord, un chef de projet doit faire preuve de courage. Le courage d'assumer ses positions, d'être à la tête d'une équipe. De prendre des initiatives et des décisions parfois difficiles. D'assumer de ne pas tout savoir. Et de parfois se tromper.


Le courage, c'est un peu tout ça à la fois.

2 ) Communiquer de manière transparente

Il n'y a rien de pire que des communications qui arrivent par petit bout. En fait si, y'a pire... les communications qui se contredisent à deux minutes d'intervalle.
Le meilleur moyen que j'ai pu trouver pour faire preuve de leadership c'est au travers de la communication. Cela permet :
  • Que tout le monde ait le même niveau d'information et que tout le monde sache qui fait quoi quand et comment.
  • Au chef de projet de montrer qu'il n'a pas son propre agenda, et qu'il ne va pas essayer de doubler l'équipe pour s'attribuer tous les lauriers.
  • De partager les difficultés et de faire front commun. En partageant les difficultés rencontrées, des idées peuvent aussi fleurir, idées auxquelles on n'aurait pas pensé seul.
  • A chacun de s'exprimer, de donner son ressenti sur le projet, son déroulement, de réévaluer l'ordonnancement des tâches ou les risques.

3 ) Rester humble

Savez-vous pourquoi ça coince souvent entre les acteurs techniques de l'équipe projet et le chef de projet ?


Pour des questions d'ego et de grosse tête.


Bien souvent, le chef de projet est dans son bureau bien douillet pendant que l'équipe est au front. Cela crée une distance qui n'est pas souhaitable entre le chef de projet et l'équipe projet.
Mais si en plus on rajoute de l'ego par-dessus, alors c'est fini, le chef de projet est blacklisté et il aura beau dire des choses personne ne l'écoutera et chacun n'en fera qu'à sa tête.


J'ai déjà vu cette situation se produire, et l'équipe était bien tombé d'accord sur quelque chose : "le chef de projet ne sert à rien et il a le melon c'est insupportable !"

Lorsque j'ai dû piloter un projet technique de migration de baie de stockage dans un datacenter (comprenez une armoire remplie de disque dur avec toutes les données des clients dessus), je n'avais pas les compétences techniques nécessaires pour comprendre techniquement les opérations qui devait être menées. 


Donc plutôt que de piloter à l'aveugle un projet ou de laisser les équipes seules pour ensuite m'attribuer tous les mérites d'un projet réussi, j'ai fait le seul choix valable : 


J'ai laissé mon bureau douillet et je suis parti m'installer en open space avec les ingénieurs. En immersion avec eux.

Et ce choix s'est avéré être le meilleur. Pourquoi ?

  • J'ai montré qu'en m'installant avec eux, j'étais au même niveau qu'eux.
  • En les voyant faire, en posant des questions, en échangeant avec eux, j'ai compris les tenants et aboutissants de leur métier.
  • Les communications ne se limitaient pas aux communications officielles type "point projet" : on a pu échanger de manière informelle, déconner, râler un peu aussi (faut pas déconner non plus), mieux se comprendre.
  • Ils ont pu voir le travail de chef de projet, et se rendre compte que ce n'était pas qu'un mec dans sa tour d'ivoire en train de surveiller ses chiffres sur un pauvre tableau Excel.

4 ) Assumer ses responsabilités et celles de l'équipe

Le chef de projet est responsable de l'équipe ET du projet, des succès aussi bien que des échecs.
L'équipe aura du respect pour un chef de projet qui montre un vrai sens des responsabilités, qui est capable d'assumer ses responsabilités en situation difficile plutôt que de les rejeter sur l'équipe. 


Car soyons clairs, quand le chef de projet blâme l'équipe, il se blâme lui-même, en tant que membre de cette équipe.


Celui qui joue la carte du "Nous d'abord, moi ensuite" a toutes les chances de se mettre l'équipe dans la poche.

5 ) Faire preuve d'intégrité

Qu'est-ce qu'une personne intègre ?
Concrètement, vous faites preuve d'intégrité si vous êtes honnête avec vous-même et les autres, si vous faites preuve d'authenticité, si vous respectez vos valeurs.


Par exemple, vaut-il mieux cacher une difficulté rencontrée sur le projet ou en parler ouvertement à son équipe ? Quelque part, cacher c'est mentir. Je suis donc partisan d'agir en totale transparence.


Ce n'est pas forcément simple à entendre, surtout quand il faut recadrer des gens. Mais c'est intègre.
Mais plus que ça, l'intégrité c'est aussi respecter sa parole et ses engagements. Si on a dit qu'on traitera telle tâche avant ce soir, alors il n'y a pas d'excuses, pas d'argumentations à avoir, il n'y a pas à tortiller du cul, il faut la faire, point final. 


Sinon il ne fallait pas prendre l'engagement en premier lieu.


J'ai connu un chef de projet qui passait son temps, sans s'en rendre compte, à dire qu'il allait répondre à tel mail d'ici 5 minutes, envoyer tel document à l'équipe projet dans 1 heure max etc... Résultat : aucun engagement n'a été tenu, l'équipe projet l'a considéré comme non fiable, et les relations se sont tendues...
Astuce de pro : Ne prenez jamais d'engagement à la légère, et tenez systématiquement ceux que vous prenez. Il vaut mieux annoncer que le compte-rendu sera envoyé au plus tard Vendredi, et l'envoyer en avance dès Jeudi, plutôt que d'annoncer une date que vous serez incapable de tenir derrière.

Cela vaut aussi bien pour la réponse aux mails, l'envoi de compte-rendu, les "retours sans fautes", etc...

6 ) Être impliqué et engagé

Un bon leader est un leader impliqué et engagé, motivé à atteindre un objectif. C'est cette implication, cette motivation, cet engagement qui va se transmettre à l'équipe projet.


Le chef de projet, c'est celui qui montre l'exemple.


Demander à l'équipe projet de se donner à 200% alors que le chef de projet part tous les midis se faire une pause dej' entrée-plat-dessert-cocktail, ça n'est pas sérieux. Et ça passe le message suivant : "cravachez, faites des heures sup', si vous avez besoin de moi, laissez un message sur mon répondeur, je suis à la plage".
Astuce de pro : Ce n'est pas parce que vous êtes chef de projet que vous pouvez vous octroyez des privilèges. Considérez-vous comme un membre à part entière de l'équipe, montrez l'exemple, et fonctionnez selon les mêmes règles que l'équipe projet. Cela renforcera sensiblement votre crédibilité et votre leadership.


7 ) Ne pas s'octroyer les mérites

L'équipe passe avant l'individu. 


La plupart des chefs de projet vont travailler en équipe, jusqu'à ce qu'une difficulté soit rencontrée. Dans ce cas ils se dépêcheront tous autant qu'ils sont de blâmer quelqu'un, tant que ce n'est pas eux.
Ces mêmes personnes n'hésiteront pas en cas de succès à se mettre en avant et à expliquer comment sans eux rien n'aurait pu se passer.


C'est simple : agissez à l'opposé de ces gens.

Il y a une victoire, un succès ? C'est le résultat du travail de toute l'équipe, célébrez-le avec tout le monde. C'est votre travail à tous qui a permis cela.


Il y a un échec ? C'est l'échec de l'équipe, pas d'une personne en particulier. Mais votre position de leader fait qu'en tant que responsable du projet, c'est à vous de porter les responsabilités. C'est à vous d'aller en première ligne.


ça peut être vu comme une position ingrate, mais c'est la seule qui vous permettra d'avoir le respect de votre équipe. Et c'est la seule qu'un chef de projet doit avoir : Il assume ses responsabilités aussi bien quand ça va bien que quand tout va mal.
Astuce de pro : Considérez que la victoire est systématiquement celle de l'équipe : c'est le fruit d'un travail commun. Mais que l'échec est celui du chef de projet, qui n'a pas su impliquer suffisamment les acteurs projet, ou qui n'a pas su / pu redresser à temps la barre pour empêcher le navire de se fracasser sur les côtes.

8 ) Ramer au même rythme

Face à l'adversité, on fait front commun.
Il n'y a pas d'un côté l'équipe et de l'autre le chef de projet. Il n'y a que le projet et les hommes et femmes qui y travaillent.


Face à une situation de crise, la meilleure position du chef de projet, c'est à côté de son équipe, en train de ramer au même rythme.
je veux dire par là qu'en situation de crise, il faut arrêter de demander des points de situation réguliers à l'équipe.


Vous prenez votre ordinateur, vous prenez une chaise et vous allez vous poser avec l'équipe, vous coordonnez les actions, vous notez les informations importantes et vous faites vous-même le point de situation.


Profitez-en même pour demander à l'équipe comment vous rendre utile.

Fin Décembre 2019, on a procédé à une migration de serveurs. Easy. Maîtrisé par Gabriel.
Sans danger, sans impact, en 1 heure c'est plié.
Par acquis de conscience, on l'a fait en heures non ouvrées, à partir de 19 heures. Et ce qui devait arriver arriva : ça a merdé. Et grave merdé.
J'avais 2 possibilités :
  • Dire à Gabriel que j'étais fatigué que j'allais me coucher, et qu'on débrieferait le lendemain matin, pendant que lui continuerait à trimer une partie de la nuit.
  • Ou ramer avec lui, et veiller. Lui montrer qu'il n'était pas seul dans la galère, et l'aider autant que mes compétences le permettaient.
J'ai choisi naturellement le second choix. Alors oui on avait les yeux (et le cerveau) explosés le lendemain (normal en même temps quand on fait un 19h-03h du mat' non stop), mais les serveurs étaient tous migrés et fonctionnels, tout tournait correctement, et plus important nous avons fonctionné en équipe.


Et tout s'est déroulé de manière transparente pour les utilisateurs, pas de plantage en production le matin. Ce qui était pour nous le plus important.
Astuce de pro : En situation de crise, abandonnez l'idée de faire des points à intervalles réguliers. Tout ce que vous faites, c'est empêcher l'équipe projet de faire son job. Allez plutôt les voir pour leur demander comment vous pourriez vous rendre utile.

Conclusion

En résumé, le chef de projet doit faire preuve de leadership pour fédérer son équipe autour d'un objectif commun : l'atteinte du projet.

Pour cela, je vous invite à :

  • Faire preuve de courage
  • Communiquer en totale transparence
  • Rester humble, en toutes circonstances
  • Assumer vos responsabilités mais également celles de l'équipe
  • Faire preuve d'intégrité
  • Être impliqué et engagé dans tout ce que vous faites
  • Ne pas vous octroyer les mérites de l'équipe
  • Prendre la responsabilité des échecs, sans blâmer l'équipe
  • Ramer au même rythme que l'équipe face aux difficultés
En agissant ainsi vous allez gagner le respect de votre équipe, et ça c'est gagné, car :
  • Ils croiront ce que vous dites, et ils sauront que vous faites ce que vous dites.
  • Ils agiront comme vous le souhaitez.
  • Ils vous feront preuve d'une loyauté indéfectible.
  • Ils auront confiance en vous et vous suivront, même dans les difficultés
Et vous, comment vous comportez-vous avec vos équipes projet au quotidien ? 


Voyez-vous une qualité que j'ai pu oublier ?


Quelle est votre meilleure astuce pour fédérer une équipe autour d'un objectif commun ?

Thibault

A propos de l'auteur

Chef de projet IT depuis 2008, j'ai travaillé sur des projets à plusieurs millions d'euros. J'ai décidé de dépoussiérer la gestion de projet. Exit les méthodologies complexes, exit les outils lents, lourds, complexes à utiliser. Mon objectif ? Vous donner les clés pour piloter vos projets avec efficacité.

Vous aimerez aussi :

laissez un commentaire


Ton adresse mail ne sera pas visible. 
les champs marqués avec un * sont oblgiatoires.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Découvrez les meilleures astuces pour devenir un chef de projet performant.

Transformez votre prochain projet en succès !

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer