Management horizaontal : Définition, Principes, Pratiques

9 février 2024 - minutes de lecture

9 février 2024

De plus en plus de professionnels appellent  à un management plus collaboratif, plus humain et plus horizontal, en opposition au management vertical.

C'est une tendance dont vous ne devriez pas passer à côté en tant que chef de projet.

laissez-moi vous expliquer pourquoi.

Mais tout d'abord, voyons ensemble ce que sont ces deux types de management, et les différences qui existent.

Qu'est-ce que le management horizontal ?

Le management horizontal, ou management collaboratif, est une approche qui vise à redonner autonomie et responsabilités aux collaborateurs. Cette approche s'oppose au management vertical, et cherche à briser la structure pyramidale classique pour gagner en souplesse et en agilité.

Cette approche innovante, qui est née dans les années 90 et qui se démocratise de plus en plus, a comme objectif de limiter grandement les niveaux hiérarchiques entre un collaborateur opérationnel et un directeur général. L'organigramme est "aplati", d'où le nom de management horizontal.

L'objectif est d'éviter les informations et les demandes d'arbitrage qui remontent toute la chaîne hiérarchique, en attente d'une décision. Ce qui peut prendre facilement plusieurs mois.

Avec le management horizontal, la prise de décision est rapide, et s'effectue au plus près des équipes opérationnelles, grâce à la suppression des niveaux intermédiaires. Les salariés se sentent également plus impliqués, grâce au niveau accru d'autonomie et de responsabilités qu'on leur confie.

On peut par exemple réduire l'organigramme de l'entreprise à deux niveaux hiérarchiques, au lieu des cinq ou six habituels.

Cette approche de management moderne, qui brise la traditionnelle structure pyramidale hiérarchique qu'on a en entreprise depuis le 20ème siècle, se retrouve aussi de plus en plus dans des mouvements tels que l'entreprise libérée ou l'holacratie.

Pour aller + loin : On parle également parfois de management transversal dans les organisations. Je vous laisse découvrir ce concept plus en détails dans cet article.

Pourquoi mettre en place un management horizontal ?

Le management horizontal, également connu sous le nom de management collaboratif ou participatif, est un style de gestion qui encourage la collaboration, la prise de décision partagée et l'autonomie des employés au sein d'une organisation.

Voici une liste d'arguments en faveur du management horizontal, tout en rappelant ses objectifs :

  • Améliorer le bien-être au travail.
    Le management horizontal favorise un environnement de travail où les employés se sentent valorisés, écoutés et impliqués. Cela contribue à améliorer leur bien-être global, en réduisant le stress et en favorisant un équilibre entre vie professionnelle et vie privée.
  • Faciliter la prise de décision et la rapprocher du terrain.
    En décentralisant le processus décisionnel, cette nouvelle approche de management permet aux décisions d'être prises plus rapidement et par les personnes les plus concernées. Cela évite les retards liés à la consultation hiérarchique et permet une meilleure réactivité aux problèmes et opportunités sur le terrain.
  • Fluidifier les échanges et encourager la collaboration.
    Il favorise une communication ouverte, directe et transparente entre les membres de l'équipe. Cela facilite les échanges d'informations, les discussions et la résolution collective des problèmes. La collaboration est encouragée, ce qui renforce les liens entre les collaborateurs.
  • Casser les silos internes à l'entreprise.
    Cette démarche encourage également la collaboration transversale entre les différents services et départements de l'organisation. Cela permet de briser les barrières hiérarchiques et fonctionnelles, favorisant ainsi un partage plus efficace des connaissances et une meilleure coordination des activités.
  • Augmenter les performances de l'entreprise.
    En favorisant l'implication et l'autonomie des employés, le management horizontal stimule leur motivation et leur engagement. Cela se traduit souvent par une augmentation des performances individuelles et collectives, contribuant ainsi à la réussite globale de l'entreprise.
  • S'adapter plus rapidement au changement.
    Il permet à l'organisation de s'adapter plus rapidement aux changements internes et externes. Les décisions étant prises plus près du terrain, les équipes sont mieux préparées pour faire face aux défis et opportunités qui se présentent, ce qui renforce la résilience de l'entreprise.
  • Faciliter l'adhésion des collaborateurs au projet de l'entreprise et à ses objectifs stratégiques.
    En impliquant les employés dans la prise de décision et en les faisant participer activement à la réalisation des objectifs de l'entreprise, le management horizontal favorise leur adhésion au projet collectif. Cela renforce leur motivation à contribuer aux résultats stratégiques de l'organisation.
  • Encouragement de la créativité et de l'innovation.
    Cette manière de gérer les équipes et l'entreprise favorise un environnement où les idées et les contributions de chaque membre de l'équipe sont valorisées. Cela stimule la créativité et l'innovation, car chaque individu se sent encouragé à proposer de nouvelles idées et solutions.
  • Augmentation de la motivation et de l'engagement.
    En donnant aux employés davantage de responsabilités et de pouvoir décisionnel, le management horizontal favorise un sentiment d'appartenance et d'engagement envers l'organisation. Les employés sont plus motivés à donner le meilleur d'eux-mêmes et à contribuer activement à la réalisation des objectifs communs.
  • Développement des compétences et de l'autonomie.
    Il offre aux employés des opportunités d'apprentissage et de développement de leurs compétences. Les employés sont encouragés à prendre des initiatives, à assumer des responsabilités et à s'autonomiser dans leurs décisions. Cela favorise leur croissance professionnelle et personnelle.
  • Réduction de la hiérarchie et de la bureaucratie.
    Il permet de réduire les niveaux hiérarchiques et de favoriser une prise de décision plus rapide et plus efficace. Cela évite les retards causés par les processus bureaucratiques et facilite l'adaptation aux changements rapides de l'environnement.
  • Renforcement de l'esprit d'équipe et de la cohésion.
    Enfin, en encourageant la collaboration et la communication entre les membres de l'équipe, le management horizontal renforce l'esprit d'équipe et la cohésion. Les employés apprennent à travailler ensemble, à se soutenir mutuellement et à partager les réussites collectives.

Le management horizontal, ce n'est pas du "zéro managers"

Contrairement à une idée reçue, management horizontal ne veut pas dire politique "zéro management". Les responsabilités qu'avaient auparavant les managers intermédiaires sont redistribuées et dispatchées entre les collaborateurs. Seuls les maillons intermédiaires disparaissent.

Le management horizontal n'est pas un synonyme de l'holacratie, ni de l'entreprise libérée. Mais il en est l'un des principes fondateurs.

Pour aller + loin : Je vous invite à lire cet article pour comprendre les différences entre le management horizontal et le management hiérarchique.

Avantages du management horizontal

Mettre en place une structure et une organisation horizontale apporte de nombreux avantages :

  • Démocratisation du travail en mode projet.
    Le mode projet permet de créer au besoin une structure temporaire adaptée (l'équipe projet) aux besoins du projet.
  • Fin des silos.
    Le management horizontal casse les silos qui pouvaient exister dans l'entreprise et forcent les équipes et les différents services à travailler ensemble.
  • Gain en souplesse, flexibilité et agilité.
    L'organisation n'est plus soumise aux multiples niveaux hiérarchiques. Elle gagne ainsi en souplesse dans les arbitrages et les prises de décision.
  • Développement de l'intelligence collective.
    Les employés sont amenés à coopérer et à collaborer avec leurs collègues. Ils gagnent ainsi en autonomie et sont plus efficaces.
  • Augmentation de l'engagement, l'implication et la motivation des salariés.
    En redonnant autonomie et responsabilités aux collaborateurs, et en leur permettant de prendre des initiatives, le management horizontal augmente le niveau de motivation et d'engagement, et réduit le turn-over.
  • Fluidification de la communication.
    Puisqu'il existe moins de niveaux hiérarchiques, les messages sont passés plus rapidement et ont moins de chances d'être déformés.
  • Développement d'une culture d'entraide, d'écoute et de bienveillance.
    Le management horizontal participe au développement de l'entraide et de la bienveillance au sein de la société.
  • Adaptation plus rapide.
    Face aux changements rapides qui peuvent survenir dans un monde VUCA, une structure horizontale est plus adaptée qu'une structure pyramidale classique.

Comment utiliser le management horizontal ?

Mettre en place le management horizontal implique de faire une transformation profonde de l'entreprise, à tous les niveaux de l'organisation, managers comme collaborateurs.

Il ne s'agit pas d'un changement de surface. Décréter que l'on va faire du management horizontal n'est pas suffisant.

Voici les principaux conseils à respecter afin de réussir votre transformation et de déployer le management horizontal de façon durable dans votre société :

  1. Faire un état des lieux.
    Comme tout changement d'ampleur, on commence par faire un bilan de la situation actuelle, de manière objective, et sans interprétation. Les retours ne feront pas forcément plaisir, mais c'est justement ce qu'on cherche à savoir, pour ensuite s'améliorer.
  2. Préciser les objectifs à atteindre.
    Avant de s'attaquer au changement, il est indispensable de préciser les objectifs et les enjeux de la transformation : engagement des salariés, renforcement du bien-être, améliorer les performances, etc...
  3. Déconstruire les anciens schémas de pensée.
    Le seul moyen de transformer durablement l'entreprise est de déconstruire l'ancien modèle, et de changer la culture de l'entreprise et l'état d'esprit des collaborateurs.
  4. Redéfinir le rôle des managers.
    Avec le management horizontal, les managers peuvent se sentir confus, voire perdus. Ils ont peur pour leur job et ne savent plus comment se positionner. Aidez-les à prendre la mesure de leurs nouvelles fonctions.
  5. Réduire le formalisme et simplifier les processus.
    Plus vous simplifierez l'administratif, les procédures et processus, plus vous laisserez le champ libre à vos collaborateurs pour innover et faire appel à leur créativité.
  6. Appliquer la méthode des petits pas.
    Tout bouleverser d'un coup, ça n'a jamais marché pour appliquer durablement un changement. Préférez faire des changements par petites touches, mais régulièrement.
  7. Abandonner la communication top-down à sens unique.
    La première chose que vous pouvez faire est d'arrêter de communiquer à sens unique. La direction devrait créer le débat après ses discours et chercher à échanger avec les collaborateurs.
  8. Déployer des outils digitaux modernes pour favoriser la collaboration.
    Télétravail, nomadisme, employés sur plusieurs sites voire plusieurs fuseaux horaires. Vous devez déployer des outils digitaux qui répondent à ces nouvelles méthodes de travail pour faciliter les échanges entre vos collaborateurs.
  9. Montrer par l'exemple.
    "Lead by example". Les américains en sont friands, et à raison. Si vous souhaitez qu'un changement prenne dans l'entreprise, commencez par l'incarner. Montrez l'exemple, agissez en sponsor du changement, et faites des émules.
  10. Se faire accompagner.
    Face à des transformations aussi profondes, il est primordial de se faire accompagner par un manager de transition ou un cabinet de conseil qui a déjà mis en place le management horizontal. Cette personne saura vous conseiller et vous éviter les pièges et erreurs classiques.

Le management vertical est-il obsolète ?

Le management vertical est le management du 20ème siècle, que l'on a tous connu (et que l'on connaît encore) en entreprise. Ce style de management a amené à la création de structures pyramidales figées, en s'inspirant fortement de l'armée.

Mais le monde a changé depuis. Tout va de plus en plus vite. On parle d'incertitude et de changements au quotidien.

On peut alors légitimement se demander si le management vertical est encore adapté au monde d'aujourd'hui.

En analysant le fonctionnement des structures pyramidales classiques, on voit apparaître des organisations figées dans le temps, qui ont beaucoup de mal à s'adapter aux changements et évolutions du monde, des attentes des salariés et des candidats à l'embauche.

Voici les limites au management vertical qui sont les plus souvent évoquées :

  • Peu voire pas de place à l'expression individuelle.
  • Aucune autonomie ni responsabilités d'accordé aux salariés.
  • La prise d'initiative est découragée voire punie.
  • La communication et la collaboration inter-service est difficile.
  • Les silos sont très présents dans l'organisation.
  • Le travail en mode projet ne s'en trouve que compliqué.

Tout cela milite donc pour le développement du management horizontal, qui apporte de la souplesse et de la flexibilité qui font toutes deux cruellement défaut aux organisations actuelles.

Pour autant, tout n’est pas à remettre en cause dans l’entreprise pyramidale.

Certaines décisions méritent de faire appel au schéma traditionnel, dont il n’est pas toujours judicieux de sortir. D’autres demandent la mise en œuvre d’une intelligence collective dans un schéma plus souple

Christophe Perilhou

Management horizontal : Exemples

L'implémentation du management horizontal peut prendre différentes formes au sein d'une organisation.

Parmi les exemples concrets, on retrouve :

  • La création d'équipes autonomes qui sont responsables de la réalisation de leurs propres objectifs et des méthodes de travail choisies.
  • La prise de décisions en collectif, où les responsabilités sont partagées et où tous les membres de l'équipe sont concernés.
  • La gestion participative de l'organisation, via des forums de discussion, des groupes de travail, des sessions de réflexion collective, des sondages, afin de permettre aux employés de partager leurs idées, préoccupations et propositions d'amélioration.
  • La communication ouverte et transparente, encouragée à tous les niveaux de l'organisation, afin de faciliter les échanges, et la transmission d'informations et de connaissances.
  • Le mentorat et le développement de compétences, pour se soutenir mutuellement et grandir ensemble.
  • Le processus d'évaluation par les pair, plutôt que par le manager.
  • Les rémunérations fixées par les employés eux-mêmes plutôt que décidées par le top management.
  • Les collaborateurs qui choisissent eux-mêmes leur leader et manager.

Management horizontal : quelle place pour le manager ?

Étant donné que le management horizontal supprime les nivaux hiérarchiques intermédiaires (certains diront inutiles), les managers ont l'impression d'être sur la sellette. Ils ont peur pour leur job, ils ne savent pas comment se positionner.

Trouver une nouvelle place pour les managers dans le management horizontal n'est pas forcément compliqué, mais ce doit être réfléchi en amont par l'organisation.

Je vous conseille dans un premier temps de leur laisser le pouvoir hiérarchique qu'ils possèdent, et de les pousser à mettre en place un management plus collaboratif et participatif.

Cela permettra aux managers de voir que ce changement de paradigme est non seulement possible mais même souhaitable, et aux employés de changer leur culture.

Mieux vaut changer en douceur et sur la durée, plutôt que de tout bousculer et se heurter à une vague de résistance.

Quand opter pour le management horizontal ?

Vous l'avez compris, introduire le management horizontal dans l'entreprise n'est pas anodin. Cela se fait pas à pas et ça ne s'improvise pas.

Pourtant, je suis convaincu qu'on peut l'appliquer dans toutes les entreprises, y compris celles de plusieurs centaines de salariés. Supprimer les niveaux hiérarchiques intermédiaires dans ces entreprises demandera cependant plus de temps et d'énergie que dans les TPE/PME.

Profitez d'un projet d'entreprise (stratégie, RSE, changement de culture, etc) pour introduire le management horizontal dans les mœurs, mais évitez tout de même de multiplier les projets d'entreprise en parallèle.

Si vous vous lancez dans le management horizontal, cela devrait être votre unique focus pour les prochains mois. Sinon votre projet aura toutes les chances d'avorter.

Inconvénients du management horizontal

Toutefois, même si la mise en place du management horizontal amène de nombreux avantages, il existe également des limites et des inconvénients :

  • Plus complexe à mettre en place et à maintenir.
    Réussir cette transformation implique de changer durablement la culture de l'entreprise et l'état d'esprit des collaborateurs. Cela demande du temps, de l'énergie et de la patience.
  • Le refus du changement et la mauvaise volonté peuvent tuer l'initiative.
    Une personne avec un refus de changer ou une volonté de nuire peut suffire pour abattre des mois de travail.
  • Les prises de décision peuvent amener de longs débats.
    Notamment lorsque personne n'est d'accord sur la voie à suivre. Il est primordial de mettre des garde-fous pour trancher et éviter ce genre de situation.
  • Une plus grande confusion peut être perçue par les employés.
    On a été conditionné à identifier qui est responsable de quoi, qui doit faire quoi. Les fiches de postes sont claires là-dessus. Avec le management horizontal, on perd cette visibilité, et une plus grande confusion peut régner, au début.
  • Les silos peuvent se recréer de manière officieuse.
    Si l'on ne fait pas attention, les collaborateurs vont reproduire l'ancienne organisation et recréer des silos non-officiels. C'est ce qu'on appelle une shadow organization.

Thibault Baheux

Tour à tour chef de projet puis manager d'équipe depuis 2008, je suis aujourd'hui directeur de projet indépendant.

J'ai décidé via ce site de démocratiser la gestion de projets et de la rendre accessible à tous.

Mes certifications : Prince2 Foundation, CompTIA Project+ certified, PSM1, PSPO1, Lean Six Sigma Black Belt.


Articles Similaires


{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Transformez votre prochain projet en succès !