Les 17 tendances de la gestion de projet (2024)

9 février 2024 - minutes de lecture

9 février 2024

La gestion de projet est un domaine en perpétuelle évolution. On ne gère plus les projets aujourd'hui comme on le faisait il y a 30 ans. Et avec l'arrivée de l'IA et de nouvelles méthodes de travail, ça va grandement évoluer dans les prochaines années.

Et si vous voulez rester à la page en tant que chef de projet, je vous conseille de creuser ces tendances et de les ajouter à votre CV, pour continuer à vous ouvrir des opportunités.

Dans cet article, je passe en revue les tendances en gestion de projet de cette année, et je vous explique en quoi elles vont révolutionner notre métier.

Quelles sont les tendances de la gestion de projet ?

Sans plus attendre, voici selon ce que j'ai pu constater ces derniers mois les 17 tendances 2024 à surveiller de près cette année :

  1. L'automatisation via l'IA.
  2. Le management 3.0.
  3. Le développement des méthodes agiles.
  4. Le développement durable.
  5. Le focus sur la valeur.
  6. Des projets qui se complexifient toujours plus.
  7. La gestion du changement, de plus en plus présente.
  8. Les équipes auto-organisées.
  9. L'analyse systémique.
  10. La montée en puissance des PMO et directions projet.
  11. La gestion de projet hybride, et le travail hybride.
  12. La gestion des ressources devient critique.
  13. Le travail autonome dans des environnements flexibles.
  14. La vision stratégique.
  15. Une meilleure utilisation des datas et analytics.
  16. De plus en plus de freelances.
  17. La quête de sens est une préoccupation de tous les instants.

1 ) L'automatisation via l'IA

Avec l'arrivée de ChatGPT en Novembre 2022, l'IA a fait son entrée fracassante dans le monde professionnel. Cette interface conversationnelle a vite permis a des millions de personnes de voir le pouvoir de l'IA, et en quoi elle pourrait être utile, en tant qu'assistant.

De nombreux secteurs sont bouleversés ou vont l'être dans les prochaines années, et la gestion de projet n'y fait pas exception.

Un sondage effectué en Janvier 2023 par TPG (theprojectgroup.com) auprès de participants d'un webinaire conclut que les sujets suivants sont particulièrement intéressants pour les donner à l'IA :

  • Planification des ressources (61%)
  • Gestion des risques (54%)
  • Planification de projet (48%)
  • Mise à jour des projets (38%)
  • Autres domaines (32%)

En complément, voici un sondage mené par Tannguy Le Dantec, le créateur de la fresque de management de projets, qui conclut que l'IA va nous aider :

  • Sur la planification projet (32%)
  • Sur la gestion des risques (24%)
  • Sur la gestion des ressources (43%)

Personnellement, j'attends avec impatience l'intégration d'une IA dans les logiciels de gestion de projet, notamment pour :

  • Planifier un projet de façon optimisé, et en tenant compte de plusieurs dizaines de contraintes.
    J'y ai eu droit récemment sur un de mes projets, et c'est une plaie de le faire à la main.
  • Nivellement et lissage automatique des ressources projet.
    Cela permet d'optimiser le planning projet sans pour autant créer de surcharge de travail pour l'équipe.
  • Test d'hypothèses et validation de scénarios.
    Par exemple, en déplaçant une tâche de quelques jours, on peut visualiser l'impact sur le projet, sans devoir tout recalculer à la main.

2 ) Le management 3.0

ça ne vous a pas échappé, gérer un projet, c'est avant tout interagir avec des humains. Sauf que jusqu'à maintenant, l'approche retenue dans les processus de gestion de projet est assez froide, et fait plutôt place aux chiffres plutôt qu'aux émotions. 

Aujourd'hui, on voit la montée en puissance des compétences sociales et interpersonnelles, au cœur de la communication et de la gestion de projet. Et c'est une excellente chose !

Il n'existe pas UNE méthode pour gérer une équipe projet. Le chef de projet doit nécessairement s'adapter à chacun, et tenir compte du facteur humain dans son pilotage. Et c'est encore plus vrai maintenant que les équipes sont multi-générationnelles.

Les méthodologies de gestion de projet évolue vers des approches plus collaboratives et plus axées sur l'individu. On le voit d'ailleurs avec l'évolution récente du corpus de connaissances PMBOK, de la version 6 à la version 7.

Le chef de projet doit donc engager, motiver et responsabiliser son équipe projet et les parties prenantes, et se positionner en tant que leader (ou servant leader) plutôt qu'en tant que chef.

Je vous recommande ces deux livres si vous souhaitez développer vos compétences de management et de communication.

Management 3.0 - Leading agile developers, developing agile leaders
50,70 €
Commander ce livre
Nous touchons une commission si vous achetez ce produit, sans coût additionnel pour vous.
02/27/2024 06:28 pm GMT
Guide PMBOK 7ème édition
112,80 € 88,43 €
Commander ce livre
Nous touchons une commission si vous achetez ce produit, sans coût additionnel pour vous.
02/28/2024 03:08 am GMT

3 ) Le développement de l'agilité

L'agilité n'est pas la dernière tendance post-covid. En vérité, elle a plus de 20 ans. En effet, le manifeste agile a été signé en 2001. Mais certaines méthodologies sont encore plus anciennes.

On assiste cependant ces dernières années à des entreprises qui souhaitent devenir plus agiles, et qui adoptent les méthodologies agiles pour gérer leurs projets.

Avec plus ou moins de succès. Déjà parce que ce n'est pas LA nouvelle manière de gérer des projets, mais une manière différente, adaptée à des contextes particuliers.

Mais aussi car cela apporte de nouveaux défis, et demande à l'organisation de se réinventer : les rôles sont redéfinis, les équipes sont plus autonomes et responsabilisées, etc... Adopter une méthode agile dans une équipe, c'est facile. Mais au niveau de l'entreprise (c'est ce qu'on appelle l'agilité à l'échelle), c'est une autre paire de manche. De beaux défis à relever pour 2024 en perspective.

Je suis fermement convaincu que l'agilité peut faciliter la vie des gestionnaires de projet. Mais ce n'est pas la réponse unique aux problématiques de gestion de projet.

La bonne manière de l'implémenter réside probablement dans le management de projet hybride.

4 ) Le développement durable

Le développement durable et la RSE n'ont jamais autant été d'actualité. Ce concept regroupe de nombreux éléments qui doivent maintenant être pris en compte par tout chef de projet qui se respecte, dès l'initialisation de son projet.

Pour bien comprendre le concept, le développement durable est une approche de la croissance économique et du développement qui cherche à répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. 

On commence à en parler côté PMI et PMBOK, et l'organisme de certification greenprojectmanagement.org est également apparu ces dernières années.

Si vous ne le connaissez pas, je vous invite vivement à consulter le site. 

GPM est à l'origine :

A l'heure où on parle décroissance, enjeux sociétaux, climatiques et écologiques, à l'heure où toutes les sociétés se dotent de politiques RSE, il est grand temps que la gestion de projet aborde son tournant durable.

5 ) Le focus sur la valeur

Auparavant, on considérait qu'un projet était réussi lorsqu'il était livré dans les temps, au budget souhaité, et en respect du périmètre projet.

Aujourd'hui, ce n'est plus suffisant, et un projet qui respecte ces trois contraintes peut quand même être un échec. Car on doit maintenant aussi tenir compte de la satisfaction client, et de la valeur qu'on lui apporte à travers le projet.

C'est d'ailleurs ce que propose les méthodes agiles, en ayant une approche centrée sur l'utilisateur : maximiser la valeur apportée, afin d'obtenir des résultats tangibles, pertinents et surtout rapides.

L'évaluation continue de la valeur générée devient d'ailleurs un élément clé en gestion de projet. Et si ce n'est pas déjà le cas, je vous recommande d'adopter le pilotage par la valeur acquise de vos projets.

Concernant le respect du périmètre, des coûts et des délais, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Ces trois contraintes sont toujours importantes, et vous devez en tenir compte. Mais elles sont toutes trois négociables, alors que la valeur délivrée ne l'est pas.

Le plus grand impact que vous puissiez avoir avec votre carrière en gestion de projet est celui-ci : concentrez-vous sur la valeur.

Challengez-la où vous ne la voyez pas et cherchez à en obtenir plus avec tout ce que vous faites.

Elizabeth Harrin

6 ) Des projets qui se complexifient toujours plus

Les projets (notamment dans l'IT) n'ont jamais été aussi complexes qu'aujourd'hui, avec des enjeux techniques, organisationnels et interculturels.

Entre les dépendances toujours plus nombreuses, les interactions avec d'autres systèmes, l'incertitude galopante, les changements de marché, politique et stratégie dont il faut tenir compte, la vie du chef de projet n'est pas simple.

Cette complexité accrue implique pour le gestionnaire de projet de :

  • Réaliser une planification minutieuse de son projet.
  • D'adopter une communication efficace.
  • De prendre le temps nécessaire pour identifier les dépendances, les contraintes et les risques.
  • De comprendre les interactions entre les systèmes.
  • Et enfin de coordonner l'ensemble des acteurs projet pour garantir une collaboration et une coopération de tous les instants.

7 ) La gestion du changement, toujours plus présente

Il ne suffit plus de décréter un changement pour y voir adhérer la majorité. On le voit dans les réorganisations internes. Et aussi au niveau national avec les réformes gouvernementales et les politiques, qui peinent à motiver les foules.

Il y a quelques années, la gestion du changement était importante, mais elle pouvait se faire en marge du reste, et "ça passait crème". Mais aujourd'hui, le moindre faux pas est destructeur pour l'entreprise. 

Le chef de projet n'a plus le choix et doit penser la gestion du changement dès l'initialisation de son projet.

Il doit ainsi comprendre les impacts du projet sur les personnes, les processus et la culture de l'organisation, et mettre en place des stratégies pour faciliter l'acceptation du changement, convaincre les personnes concernées, minimiser la résistance et favoriser l'adoption des nouvelles pratiques.

En pratique, cela revient à expliquer le changement, à expliquer le pourquoi du projet et ce que l'on cherche à obtenir, plutôt que d'imposer de manière directive des choses qui seront refusées en bloc.

Je sais, plus facile à dire qu'à faire. 😉

8 ) Les équipes auto-organisées

Les équipes auto-organisées, prônées par Scrum et les méthodes agiles, ont clairement le vent en poupe.

Les équipes projet sont de plus en plus encouragées à s'auto-organiser, c'est à dire à prendre des décisions et à gérer leur travail de manière autonome.

Les collaborateurs peuvent ainsi choisir la méthodologie qui leur convient le mieux, et adopter des règles de travail pouvant contourner certains processus de l'entreprise.

L'auto-organisation favorise l'engagement, la responsabilisation et la créativité des membres de l'équipe, tout en permettant une meilleure réactivité face aux défis quotidiens et aux changements constants.

9 ) L'analyse systémique

Les projets se complexifient, et on voit de plus en plus d'interdépendances apparaître entre des produits, des services ou des systèmes. Tout ça nous complique la vie dès qu'il faut faire un diagnostic ou une analyse et résolution de problèmes pour corriger un incident.

C'est là qu'entre en jeu l'analyse systémique, qui permet de voir une situation dans son ensemble, et d'anticiper les impacts même insoupçonnés qu'une décision peut avoir sur des systèmes connexes, qui ne sont pas directement liés à celui sur lequel on agit.

L'analyse systémique devient ainsi essentielle pour comprendre les interactions et les interdépendances entre les différentes composantes d'un projet. C'est un atout majeur pour le chef de projet, qui peut prendre des décisions éclairées, analyser les risques et impacts du projet, et avoir une vision d'ensemble à 360°.

Si vous souhaitez approfondir ce sujet, je vous recommande chaudement le livre de Peter Senge : la cinquième discipline.

La cinquième discipline - Levier des organisations apprenantes.
39,00 €
Commander ce livre
Nous touchons une commission si vous achetez ce produit, sans coût additionnel pour vous.
02/28/2024 01:24 am GMT

10 ) La montée en puissance des PMO et directions projet

Les PMO (Project Management Office), ou direction projet ou encore direction gouvernance, prennent de plus en plus d'importance dans l'entreprise. 

Là où il y a quelques années, un collaborateur pouvait gérer en parallèle de ses autres tâches un projet modérément complexe, ce n'est plus aussi vrai aujourd'hui.

Le métier se professionnalise, et se complexifie. Il y a toujours plus de choses à prendre en compte, les projets se multiplient, les dépendances aussi, et les risques n'en parlons pas.

Les PMO apportent ainsi un soutien méthodologique au sein de l'entreprise, des outils communs et une expertise pour assurer cohérente et efficacité de la gestion de projet au sein de toute l'organisation.

L'adoption des PMO est massive outre-Atlantique

11 ) Le travail hybride

Depuis la pandémie Covid-19, le télétravail s'est inscrit dans la durée. Encore plus dans le monde de la tech. 

J'ai de nombreuses connaissances dans l'informatique qui ne prennent même plus la peine de postuler si l'offre d'emploi ne propose pas 3 jours de télétravail. C'est dire !

Du côté des chefs de projet, pas le choix, il faut s'adapter. Il est fini le temps où tout le monde se trouvait dans les mêmes locaux et se réunissaient pour des mêlées quotidiennes dans la même salle de réunion.

Aujourd'hui, les collaborateurs travaillent en mode hybride, à 2 ou 3 jours par semaine à distance. Les équipes sont distribuées, ou éclatées sur plusieurs locaux, pays, voire même fuseaux horaires.

Le chef de projet doit donc composer avec des équipes mixtes, à la fois présentes sur site et à distance. Il doit intégrer cette dimension dans sa planification, sa communication et sa coordination, et doit faire en sorte que tout le monde dispose du même niveau d'information et arrive à collaborer.

L'inclusion de tous les membres de l'équipe quelque soit le lieu de travail et l'adoption des solutions numériques collaboratives de gestion de projet sont en constante augmentation.

Le travail hybride et le télétravail sont là pour durer (Source: The work trend index, Microsoft)

12 ) La gestion des ressources devient critique

La gestion des ressources devient peu à peu un enjeu majeur en gestion de projet. Les équipes projet dédiée à un seul et unique projet sont rares. En tout cas, je n'en rencontre quasi plus chez mes clients.

Aujourd'hui, pour planifier les ressources (humaines, financières, logistiques), il faut sans cesse jongler avec les autres priorités de l'entreprise : les experts sont peu disponibles et pas forcément quand ça nous arrange, le multi-projet est devenu la norme tout comme le travail en flux tendu, et il faut sans cesse arbitrer en interne sur quel projet est prioritaire sur l'autre.

Ainsi, en tant que chef de projet, on doit équilibrer les compétences, les capacités et les disponibilités des ressources pour garantir la réalisation des livrables dans les temps, mais sans impacter les projets des autres. Un véritable casse-tête !

Tout cela fait que la gestion des ressources est maintenant critique, et que l'entreprise doit se doter d'un logiciel spécialisé en gestion de ressources, tel que Teambook, qui propose un capacity planning complet et efficace.

D'autres outils tels que la fever chart, qui vient avec la méthode de la chaîne critique, peuvent vous aider à mieux prioriser vos projets et à dispatcher les ressources là où il y en a le plus besoin.

13 ) Le travail autonome dans des environnements flexibles

Le monde évolue de plus en plus rapidement et pour cela, les entreprises ont besoin de toujours plus de flexibilité, afin de s'adapter aux changements rapides du marché.

ça peut rapidement être usant pour les collaborateurs, qui ont vite l'impression de sans cesse recevoir des ordres suivis de contre-ordres.

On voit donc le travail autonome émerger pour répondre à ce besoin.

Concrètement, les gestionnaires de projet encouragent de plus en plus le travail autonome, en donnant aux membres de l'équipe la liberté de gérer leur temps et leurs tâches de manière flexible, tant qu'ils respectent les échéances.

Cela favorise la responsabilisation individuelle, la conciliation entre vie professionnelle et personnelle, et peut stimuler la productivité et la satisfaction au travail.

14 ) La vision stratégique

Les chefs de projet qui se démarquent développent une vision stratégique de leurs projets, afin de comprendre les enjeux business et stratégiques pour l'entreprise, et d'aligner les objectifs projet sur les objectifs globaux de l'organisation.

Ils peuvent ainsi anticiper les tendances du marché, mieux comprendre les préoccupations des décisionnaires, et prendre des décisions projet qui contribuent à la réalisation des objectifs business long terme.

La pyramide de la vision stratégique

15 ) Une meilleure utilisation des data et analytics

Les données sont de plus en plus présentes dans notre quotidien : statistiques d'utilisation, métriques réseaux sociaux, Google Analytics, indicateurs de performance, feedback utilisateurs, retours clients, etc... 

Les collecter c'est bien, mais encore faut-il en faire quelque chose. C'est là qu'entre en jeu l'analyse prédictive, afin d'analyser les données collectées, les lier entre elles, et en tirer des conclusions.

Ces outils d'analyse permettent d'obtenir des insights, d'évaluer les performances d'un projet, de dégager des tendances, de faire des prédictions, de prévoir les risques et enfin de prendre des décisions éclairées sur la base d'informations tangibles.

L'analyse prédictive est donc un outil d'aide à la décision, permettant d'instiller de l'empirisme dans la gestion de projet. Pas étonnant que la BI (Business Intelligence) et la BA (Business Analysis) ont le vent en poupe ces dernières années.

16 ) De plus en plus de freelances

De plus en plus de personnes se lancent en tant qu'indépendant et freelance. Par conviction, pour un meilleure équilibre de vie, pour un meilleur salaire, pour devenir son propre patron, ... Chacun ses raisons.

D'ailleurs, j'ai moi-même basculé dans le monde des freelances en Septembre 2022. Et j'en suis ravi ;-).

  • Côté chef de projet, il va falloir s'habituer à travailler avec des experts indépendants dans ses équipe. La dynamique est différente, et se rapproche plus d'une gestion de fournisseur.
  • Côté entreprise, pas le choix. Les talents de demain, notamment sur des domaines d'expertise poussés, seront indépendants. C'est vrai pour la gestion de projet, ça l'est tout autant pour des métiers techniques (IT, aéronautique, etc).

Cette tendance va chambouler la manière de gérer des équipes et sans nul doute de piloter les projets.

17 ) La quête de sens

Vous l'avez sûrement remarqué autour de vous et dans vos équipes projet. Peut-être même êtes-vous dans ce cas. En tout cas, c'est le mien ;-).

On recherche de plus en plus une quête de sens dans le travail que l'on fait et les missions et projets que l'on nous confie.

On ne s'intéresse plus au Comment ou au Quoi, on s'intéresse aujourd'hui avant tout au Pourquoi il faut le faire.

Et c'est une bonne chose. On oublie trop souvent qu'un projet est une réponse à un problème, et qu'en le réalisant, on cherche à réaliser des objectifs précis et atteindre des résultats. 

Cette tendance a commencé vers 2016, et continue de prendre de l'ampleur, au fur et à mesure que les jeunes générations rentrent sur le marché du travail.

Faire ce qu'on nous demande sans connaître la finalité, c'est inconcevable. Le management "fais ce que je te dis et tais-toi", c'est terminé !


Thibault Baheux

Tour à tour chef de projet puis manager d'équipe depuis 2008, je suis aujourd'hui directeur de projet indépendant.

J'ai décidé via ce site de démocratiser la gestion de projets et de la rendre accessible à tous.

Mes certifications : Prince2 Foundation, CompTIA Project+ certified, PSM1, PSPO1, Lean Six Sigma Black Belt.


Articles Similaires


{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Transformez votre prochain projet en succès !