Agilité vs Gestion de projet traditionnel : Quelles différences ?

Pour savoir comment fonctionne l'agilité (ou la méthode agile) et la mettre en pratique, il est indispensable de comprendre les différences fondamentales entre cette approche de gestion de projet agile, et les approches plus traditionnelles.

Méthode agile vs Gestion de projet traditionnelle : Quelles différences ?

Il existe de nombreuses approches et méthodologies en gestion de projet, que l'on peut regrouper en deux grandes catégories :

  • Les méthodes agiles.
    Les méthodes agiles appelées aussi la méthode agile (bouuuuh!) ou tout simplement l'agilité, est un processus de gestion de projet itératif et adapté au changement, organisé en cycle courts nommé sprints. Les tâches à réaliser sont priorisées de sprints en sprints, en fonction des besoins évolutifs du client, et de ses feedbacks.
  • Les méthodes prédictives, dites traditionnelles.
    La méthode traditionnelle est un processus de gestion de projet séquentiel. Tout est défini à l'avance et cadencé dans le temps. Les tâches sont souvent dépendantes, et s'enchaînent les unes après les autres. Le plan d'action étant détaillé dès le départ, on évite au maximum les changements.

Ces deux approches diffèrent effectivement sur de nombreux points, mais elles disposent toutes des qualités et défauts.

Il n'y a donc pas une bonne manière de gérer les projets, et une mauvaise manière, mais plutôt deux approches différentes à utiliser dans des situations bien précises.

Voyons ensemble ces différences.

Caractéristiques

Méthodes Traditionnelles

Méthodes Agiles

Cycle de vie

Phases séquentielles qui se suivent, sans retour arrière possible.

Cycles de développements courts (sprints d'un mois maximum). Approche itérative et incrémentale.

Contraintes

Périmètre, Coûts et Délais figés.

Ressources et Coûts fixes, périmètre évolutif.

Périmètre projet

Défini et stabilisé au début du projet.

Périmètre variable et évolutif en cours de projet.

Chef de projet

Oui. 
Il est le garant du pilotage projet et de sa réussite.

Non.
Deux rôles le remplacent :
Product Owner, qui pilote la vision produit.

Scrum Master, qui est le garant du respect des méthodologies agiles.

Équipe projet

Experts dédiés sur des lots ou tâches déterminés.


Experts pouvant être mobilisés sur plusieurs projets en parallèle.

Équipe pluridisciplinaire dédiée au projet.

Travail collaboratif quotidien.

Planification

Prédictive. Tout est connu, détaillé et planifié à l'avance.

Adaptative. Se fait au fil de l'eau en fonction des priorisations et des évolutions de périmètre.

Documentation

Produit en quantité importante.

Réduit au strict nécessaire, selon le principe d'une application fonctionnelle avant une documentation exhaustive.

Contrôle qualité

Réalisé à la fin du cycle de développement, une fois le produit terminé.

En continu. A chaque itération, le client et les utilisateurs finaux visualise et teste le produit et donnent leurs retours.

Réaction face aux changements

Processus de gestion des demandes de changement robuste mais lourd.

Peu de place pour le changement.

La méthode agile encourage le changement, afin de développer un produit au plus près des attentes des utilisateurs et du client.

Suivi de l'avancement projet

Mesure et analyse des écarts en terme d'objectifs, livrables, qualité, coûts, délais.

Mesure via la livraison d'incréments produit, de nouvelles fonctionnalités, et de fiabilité du produit.

Gestion des risques

Processus rigoureux et spécifique.

Intégré dans le processus global, responsabilisation partagée au sein de l'équipe.

Mesure de succès

Respect des engagements initiaux : objectifs, périmètre, coûts, délais, qualité.

Satisfaction client par la valeur ajoutée apportée par le produit.

méthodes agiles vs méthodes prédictives ou séquentielles

Quand choisir la méthode agile ?

La méthode agile est à privilégier pour des projets de développement de produits, de services ou de logiciels, dans un contexte évolutif, compétitif ou incertain, pour lesquels la collaboration avec le client, la qualité, la flexibilité et la réactivité sont des composantes indispensables.

Tous les projets ne sont pas adaptés à la méthode agile.

Par exemple, un projet de construction d'une maison s'organise de façon assez linéaire : tant que les fondations ne sont pas construites on ne peut pas monter les murs, qui sont eux mêmes un prérequis pour poser portes et fenêtres, charpentes, et ainsi de suite...

Pour ce type de projet séquentiel, on préfèrera donc les méthodologies de gestion de projet traditionnelles.

Quel est le rôle du chef de projet avec l'agilité ?

Le rôle du chef de projet n'existe plus dans la méthode agile. Il a été remplacé par le product owner, qui définit et pilote la vision produit et est le garant de la satisfaction client, et le scrum master, qui agit comme coach de l'équipe et est le garant du respect de la méthodologie agile.

Les chefs de projet qui souhaitent travailler sur des projets agile sont ainsi invités à devenir soit product owner, soit scrum master.

Certaines responsabilités du chef de projet incombent désormais à l'équipe projet dans la méthode agile.

Par exemple, le planning des sprints (les cycles itératifs courts) est maintenant de la responsabilité de l'équipe projet agile. C'est elle qui décide quoi faire dans le prochain sprint. C'est également elle qui délivre le résultat du sprint au client.

Pour aller + loin : Dans cet article, j'explique quels sont les rôles d'un product owner et d'un scrum master, ainsi que les différences entre eux.