Planning poker – Un outil pour mieux réaliser des estimations agiles

Thibault Baheux

9 mai 2022 - minutes de lecture

L'estimation des charges est une étape indispensable pour tout projet, agile ou pas. Mais contrairement aux méthodes de gestion de projet traditionnelles où l'on estime un temps de réalisation pour une tâche ou une fonctionnalité à développer, les méthodes agiles comme Scrum se basent sur d'autres techniques d'estimations.

C'est là qu'intervient le planning poker.

Qu'est-ce qu'un planning poker ?

Le planning poker est un outil d'estimation basé sur le consensus de l'équipe projet qui se pratique principalement avec les méthodes agiles. Cette technique d'estimation permet de confronter les points de vue des membres de l'équipe, et d'estimer rapidement la difficulté de réalisation d'une tâche complexe.

Contrairement aux autres techniques d'estimation, on ne parle pas de jours ou de jours-hommes, mais de points ou de story points. Bien qu'il existe plusieurs façons de compter les points, on utilise traditionnellement comme unité de mesure la suite de Fibonacci : 0 - 1 - 3 - 5 - 8 - 13 - 21 - 34.

Le planning poker remplace avantageusement les méthodes d'estimation prédictives telles que l'estimation à 3 points. En effet, celle-ci n'est pas adaptée au monde agile. Pourquoi ? Car un projet agile est par définition incertain et évolutif. Une méthode prédictive servant à prévoir de manière détaillée et à la journée près le temps nécessaire pour réaliser chaque tâche n'est pas la plus pertinente.

Et c'est exactement pour ça qu'a été inventé le planning poker.

D'ailleurs, petit cours d'histoire rapide.

Le planning poker a été décrit et utilisé pour la première fois par James Grenning en 2002. Cette technique d'estimation a par la suite été reprise et popularisée par Mike Cohn dans son livre best-seller "Agile estimating and planning", que je vous recommande d'ailleurs chaudement.

Pour aller + loin : Vous pouvez retrouver une traduction de l'article original de James Grenning sur le wiki agile du CESI, traduction réalisée par Fabrice Aimetti. 
cartes de planning poker

Quelques cartes de la suite de Fibonacci, utilisées au planning poker

Avantages du poker de planification

Le planning poker est une technique d'estimation qui apporte de nombreux bénéfices à l'équipe :

  • Une meilleure collaboration d'équipe. Le planning poker favorise les échanges entre les membres de l'équipe, afin de trouver un consensus.
  • Chacun peut s'exprimer librement. Tous les participants peuvent expliquer et justifier leur estimation, et peuvent mettre en lumière des éléments importants qui ont pu être omis par d'autres. Le planning poker permet aux personnalités moins affirmées de faire valoir leur point de vue.
  • Les biais sont limités voire supprimés. Il y a toujours quelqu'un qui va se baser sur les estimations précédentes pour se forger son propre avis. Comme tous les participants donnent leur estimation en même temps, ce biais est supprimé.
  • Le planning poker aide à prioriser le backlog du produit. Il permet en effet d'estimer la durée de réalisation ou la difficulté de fonctionnalités, ou de user stories. On a donc plus de chances de traiter les fonctionnalités importantes dans les sprints suivants.
  • Les opérationnels sont au cœur des estimations. Contrairement aux méthodes d'estimation prédictives, où celui qui estime n'est pas nécessairement celui qui réalise, le planning poker remet l'équipe agile au centre. Ceux qui font sont les plus à même d'estimer le temps nécessaire pour réaliser la tâche.
  • Les estimations en groupe sont plus précises que les estimations individuelles. C'est en effet ce qu'a constaté ScienceDirect dans cette étude.

Qui participe au planning poker ?

Les participants du planning poker sont généralement le product owner ainsi que l'équipe de développement. Cependant, seuls les membres de l'équipe de développement sont aptes à réaliser des estimations, en tant que sachants.

Le product owner est là en sa qualité de représentant des parties prenantes du projet. Il maîtrise son product backlog sur le bout des doigts et présente les différentes user stories à estimer à l'équipe de développement.

Le scrum master peut également participer en tant qu'observateur au planning poker. Bien que cela soit totalement optionnel, je vous le recommande notamment s'il s'agit des premières parties de planning poker de l'équipe. Cela vous permettra de renforcer cette pratique et de guider les participants dans cette nouvelle manière d'estimer.

A quel moment utiliser le planning poker ?

Le planning poker s'effectue généralement 1 fois par semaine ou 1 fois par sprint, lors du product backlog refinement. Ce point d'équipe, qui s'effectue avant le sprint planning, consiste à réévaluer les différentes user stories qui composent le product backlog, à estimer la durée et la difficulté nécessaires pour réaliser une fonctionnalité, et donc à préparer, affiner et faciliter le planning du sprint.

Comme les projets agiles bougent quotidiennement, évolue, voient des fonctionnalités apparaître et d'autres disparaître, il est nécessaire de réaliser un planning poker de manière quasi hebdomadaire. Les estimations préliminaires qui en résultent permettent de définir et d'apprécier la tailler et la portée d'un projet agile.

Combien de temps dure le planning poker ?

La durée d'un planning poker est généralement de 1 à 2 heures, mais peut varier en fonction du nombre de user stories à estimer, de la complexité des tâches à réaliser, de la capacité de l'équipe a trouver un consensus ainsi que de la maturité de l'équipe sur cet outil d'estimation.

On essaye généralement de prendre 5 minutes par user story pour l'estimation. Mais ça peut vite augmenter, notamment lorsqu'il y a débat.

Comment fonctionne le planning poker ?

Pour bien comprendre comment fonctionne le planning poker, on va se mettre en condition réelle. Avant de commencer, rappelez-vous qu'il est important pour qu’un planning poker soit efficace, que l’ensemble des intervenants puissent se réunir autour d’une table au calme sans être dérangés, pour une durée suffisante (généralement 1 à 2 heures).

Vous vous réunissez aujourd'hui avec les membres de l'équipe afin de faire une partie de planning poker et de livrer vos estimations. Tout le monde s'installe, la machine à café chauffe, quelques chaises raclent sur le sol. Il manque encore quelqu'un. ça y est, la porte s'ouvre, le product owner rentre dans la salle, la séance peut démarrer.

Étape 1

Distribution des paquets de cartes.

Chaque participant se voit remettre un paquet de carte planning poker s'il n'en possède pas déjà un. Ces cartes seront par la suite utilisées pour donner des estimations.

Si l'équipe est en télétravail ou sur plusieurs sites distincts, à défaut de cartes, l'équipe utilisera un logiciel spécialisé pour réaliser un planning poker, tel que planitpoker.com.

Étape 2

Présentation de l'ensemble des fonctionnalités.

Le product owner démarre la séance en présentant de manière succincte les différentes user stories qui vont être évaluées. 

Ces fonctionnalités seront par la suite détaillées l'une après l'autre.

Étape 3

Examen de la première story.

Le product owner commence par lire la première user story à voix haute. Il donne des éléments de contexte et explique aux autres participants les tenants et aboutissants de cette story.


Étape 4

Séance de questions / réponses.

Les participants posent des questions au product owner afin de mieux cerner le besoin, le périmètre du scénario, ainsi que les conditions de validation de la tâche (autrement dit : quels sont les critères qui doivent être respectés pour considérer ce travail comme terminé).

Ces questions permettent d'affiner la compréhension de l'équipe, et ainsi permettent de mieux estimer la durée et la difficulté de réalisation de ce travail.

Si l'équipe de développement juge que la user story est incomplète, le product owner la mettra de côté. Une fois complétée, celle-ci reviendra au prochain planning poker pour estimation.

Étape 5

Choix de l'histoire de référence.

L'équipe choisit collectivement quelle est la user story qui servira de référence à la séance d'estimation. On donne à l’histoire de référence une valeur numérique de 3. Cette histoire sert de base de référence pour toutes les histoires à venir et est utilisée pour comparer le nouveau travail à réaliser.


Étape 6

Premier tour, première estimation individuelle.

Il est maintenant temps de procéder au vote. Chaque participant va évaluer la complexité du travail à réaliser, et choisir une carte de planning poker en fonction.


Une fois la carte choisie, il est très important de la cacher. Le mieux est de la poser face contre la table, devant soi.

Étape 7

Révélation des estimations.

Tous les participants ont choisi leur carte ? Bien, il ne reste plus qu'à révéler toutes les cartes en même temps.

Le product owner peut à ce stade noter l'ensemble des estimations et calculer la valeur moyenne.

Étape 8

Échanges afin d'obtenir un consensus.

Si tous les participants ont mis la même estimation, c'est parfait : l'estimation est validée et vous pouvez passer à la story suivante.


Dans le cas contraire, ceux qui ont mis la note la plus basse et la plus élevée doivent expliquer leur point de vue. Chacun s'exprime ainsi librement. 

Étape 9

Seconde session d'estimation.

Une fois les discussions terminées, on lance une nouvelle session d'estimation pour la même user story. On répète donc les étapes 5 et 6.


Ce processus se poursuit jusqu'à ce qu'un consensus soit atteint. En règle générale, un second tour voir un troisième tour suffit pour mettre tout le monde d'accord.


Étape 10

Notation de la valeur de l'estimation.

On note la valeur de l'estimation obtenue sur la user story avant de passer à l'estimation de la suivante (on répète alors les étapes 3 à 9).


Idéalement, on essaye qu'une estimation prenne moins de 5 minutes et deux tours de table maximum.

Conseils pour réussir vos plannings poker

Voici quelques conseils à vous et à mettre en pratique si vous souhaitez réussir vos plannings poker et ne pas vous éterniser des heures en salle de réunion :

  • Pas plus de 5 minutes par estimation. Une estimation est par nature imparfaite, ne passez pas trop de temps dessus. Personne ne connaît l'avenir avec précision.
  • Tenez compte de la complexité et du risque. Utilisez des nombres plus élevées pour refléter le niveau de risque ou d'incertitude ou encore d'inconnus. Le risque et la complexité poussent l'estimation vers le haut.
  • Ne tenez pas compte de la vélocité de l'équipe. La vélocité moyenne de l'équipe est un indicateur servant à la planification macro, ce n'est en aucun cas un indicateur de performance ou une mesure prédictive. N'en tenez pas compte lors de vos estimations.
  • Ne revenez pas sur vos estimations, même si elles sont fausses. Individuellement, nous sommes mauvais pour estimer. Nous faisons tous des erreurs. Mais collectivement, votre erreur d'estimation se noie dans la moyenne du groupe.
  • La discussion a autant de valeur que l'estimation. Les échanges qui suivent l'estimation permettent de débattre de la fonctionnalité dans son ensemble. Nous ne voyons pas tous les mêmes choses. Ce qui est évident pour certains ne l'est pas pour d'autres. Ces échanges permettent de créer une dynamique de groupe et d'obtenir à terme un consensus.
  • Utilisez votre joker "?" si vous êtes incapable de faire une estimation. Il y a certains cas où on n'est tout simplement pas en capacité de réaliser une estimation. Dans ce cas, utilisez votre carte joker "?".
  • Éliminez les cartes trop rapprochées. Plutôt que d'avoir des cartes 0 - 1 - 2 - 3 qui sont rapprochées, éliminez-en quelques unes et gardez seulement les cartes 1 et 3. Cela forcera les membres de l'équipe à se positionner.
  • Faites une pause café de temps à autre. N'oubliez pas de vous dégourdir les jambes et de prendre un bon bol d'air (et un café) avant de vous y remettre.

Comment faire si les estimations diffèrent ?

Malgré tous vos efforts, vous n'arrivez pas à atteindre un consensus au sein de l'équipe. On ne peut pas répéter indéfiniment les tours jusqu'à attendre que quelqu'un se lasse et s'aligne sur les autres. Ce n'est pas viable, et c'est contre productif.

Alors comment faire ?

Il faut considérer trois cas :

  • Consensus de type 1. Vous obtenez plusieurs notes, mais l'écart reste correct (2 incréments de différence entre la note la plus basse et la note la plus élevée). Par exemple, si vous obtenez 3, 5 et 8 comme estimations, vous choisirez alors le 5 (soit celle du milieu) comme valeur d'estimation pour votre story.
  • Consensus de type 2. Vous obtenez plusieurs notes mais l'écart est faible (1 incrément de différence entre la note la plus basse et la note la plus élevée). Par exemple, vous obtenez deux 3 et un seul 5. Vous validerez alors le 5 comme point d'effort pour votre story, soit la plus haute. Cela est vrai, et ce même s'il n'y a qu'une seule personne qui a mis cette note.
  • A retravailler. Les écarts sont trop grands ( plus de 2 incréments de différence entre la note la plus basse et la note la plus élevée) ou les notes sont trop disparates : pas le choix, il faut recommencer l'estimation, après avoir échangé collectivement sur le sujet.

Est-ce que le planning poker fonctionne vraiment ?

Le planning poker est une méthode d'estimation efficace pour les projets agiles. Les discussions que cette technique suscite sont bénéfiques pour l'équipe, permettent à chacun d'exposer son point de vue, et ainsi permettent à chacun d'apprécier la tâche à réaliser dans sa globalité.

Les estimations de groupe sont toujours plus précises que des estimations individuelles. Rien que ça devrait vous mettre la puce à l'oreille. 😉

Cependant, il existe toutefois des alternatives au planning poker. Le courant du "no estimate", ou le zéro estimations, prend également de l'ampleur.

Pour appuyer le fait qu'un groupe est plus fort en terme d'estimation qu'un individu, découvrez comment 50 000 personnes dans 75 pays différents ont réussi à tenir tête à Gary Kasparov aux échecs, chose que le commun des mortels est bien incapable de faire.

Peut-on faire un planning poker à distance ?

Télétravail, équipe distribuée, locaux multiples... Les raisons sont nombreuses pour vouloir organiser un planning poker à distance. 

Mais est-ce vraiment réalisable ? Réponse courte : Oui.

Réponse longue : Oui, mais ça va vous demander un peu d'organisation et de pratique.

La dernière chose que l'on souhaite, c'est de faire un tour de table pour avoir les estimations de chacun. C'est le meilleur moyen de fausser les résultats, car les derniers auront tendance à s'aligner sur les estimations des premiers. On perd donc tout l'intérêt du planning poker.

Comment faire ? Il existe pour cela des logiciels 100% web et 100% gratuit pour vous assister dans la tenue de vos plannings poker. J'en ai d'ailleurs testé 5 dans cet article.

Où obtenir des cartes de planning poker ?

Pour acquérir un jeu de cartes planning poker, ou encore mieux, un set pour une équipe de plusieurs personnes, rien de tel que de faire un petit tour sur Amazon.

J'ai sélectionné pour vous deux références, qui :

  • Respectent la suite de Fibonacci.
  • Permettent de jouer au planning poker à plusieurs (4 ou 10 personnes)
  • Ne vont pas tomber en miettes au bout de quelques jours

1 jeu de cartes Planning Poker pour 4 personnes

Ce jeu contient les cartes : 0, 1/2, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 20, 40, 100, ?, et café

1 jeu de cartes Planning Poker pour 10 personnes

Ce jeu contient les cartes : 0, 1/2, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 20, 40, 80, 100, infini, ?, et café.

Il contient également les cartes par taille de tshirt : XS, S, M, L, XL

Vous pouvez également créer votre propre jeu de cartes de planning poker personnalisé. C'est particulièrement utile lorsqu'une organisation souhaite convertir l'ensemble de ses équipes au planning poker. Pour cela, rendez-vous sur le site "jeux de cartes personnalisés".

Enfin, si votre budget est serré, vous pouvez tout à fait vous rabattre sur des cartes de planning poker à imprimer. Cela fait très bien le job, mais question durabilité, je ne suis pas convaincu. Par contre, cela dépanne bien. Il vous suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous.

Livres pour aller + loin

Afin d'approfondir vos connaissances sur le planning poker et les story points, je vous conseille ces 2 livres de référence sur l'art et la manière de réaliser des estimations en agile. 

Agile estimating and planning

When will it be done ? Lean-Agile forecasting to answer your customer's most important question


Recevez mes meilleurs conseils directement dans votre boîte mail

Rejoignez une communauté de plusieurs centaines de personnes afin de vous améliorez en gestion de projet. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.


Hello!

Moi, c'est Thibault

Chef de projet IT depuis 2008, j'ai travaillé sur des projets à plusieurs millions d'euros.
J'ai décidé de dépoussiérer la gestion de projet.
Exit les méthodologies complexes, exit les outils lents, lourds, complexes à utiliser.
Mon objectif ? Vous donner les clés pour piloter vos projets avec efficacité.


Articles Similaires


Cet article vous a plu ? Dites-le nous !

Votre adresse mail est et restera confidentielle. Les champs avec une astérisque (*) sont obligatoires.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}