Projet compliqué vs projet complexe : Quelles différences ?

On parle beaucoup de complexité en gestion de projet. Mais saviez-vous qu'il existe plusieurs niveaux de complexité ? 

Tous les projets ne sont pas forcément complexes. Certains sont simples, d'autres seulement compliqués.

Dans cet article, je vous explique les principales différences entre un projet compliqué et un projet complexe.

Différences entre projets compliqués et projets complexes

Voici les principales différences qui existent entre un projet compliqué et un projet complexe :

Le terme compliqué fait référence à une complexité structurelle.

Cette complexité structurelle peut se manifester par des projets de grande envergure, des plans d'action et des procédures complexes à mettre en œuvre (par exemple l'assemblage d'un fuselage d'avion sur lequel on n'a pas le droit à l'erreur), ou par un enchaînement de tâches liées entre elles (on parle alors de dépendances).

Le projet compliqué a donc un lien de cause à effet entre les tâches et les éléments. Les opérations sont répétables, évidentes et prédictibles et surtout les frontières (le périmètre projet) sont clairement définies (temps, coût et performance).

Contrairement au projet compliqué, le projet complexe a des frontières non définies et/ou évolutives, ainsi qu’une forte incertitude ou ambiguïté quant aux résultats attendus.

Caractéristiques

Projet compliqué

Projet complexe

Nature du problème

Clair et structuré

Incertain et imprévisible

Cause de la difficulté

Concerne les procédures et les méthodes connues

Résulte de l'interaction de multiples facteurs et parties prenantes

Solution

Connaissances techniques et expertise, pour résoudre le problème

Approche novatrice et adaptation en cours de route

Prévisibilité

Prévisible, peut être planifié avec certitude

Incertain, difficile à planifier de manière précise

Risques

Gérable avec des mesures préventives, processus de gestion des risques

Difficile à anticiper complètement, des risques émergents peuvent surgir

Rôles du chef de projet

Mettre l'accent sur l'efficacité opérationnelle et la coordination des tâches

Être agile, s'adapter aux changements, favoriser la flexibilité et la collaboration

Mesures de succès

Réalisation des objectifs dans les délais et le budget prévus

Réalisation de la valeur ajoutée pour les parties prenantes malgré les incertitudes

Exemples

Construction d'un immeuble selon un plan bien établi

Développement d'un logiciel innovant dans un environnement concurrentiel

Qu'est-ce qu'un projet compliqué ?

Un projet compliqué est un projet composé de plusieurs éléments simples qui sont combinés entre eux, et dépendants les uns des autres. Les besoins et objectifs sont clairement définis, et peuvent être soumis à des changements mineurs, par le biais d'un processus de gestion des demandes de changements.

Ce type de projet est prévisible et peut être planifié de façon détaillé. Les méthodologies de gestion de projet prédictives fonctionnent bien pour le pilotage de ces projets.

Les risques peuvent également être identifiés en amont du projet, et le chef de projet peut les anticiper et les traiter par la mise en place de plan d'atténuation des risques.

Ce type de projet génère un environnement sécurisant pour l'équipe, du fait que le périmètre est connu et qu'il ne peut y avoir que des modifications mineures.

Le rôle du chef de projet est de mettre l'accent sur l'efficacité opérationnelle, afin de livrer le projet dans le budget et dans les délais prévus.

Dans un projet compliqué, il y a plus d'éléments connus qu'inconnus dans votre projet. Dans un projet complexe, c'est l'inverse.

Qu'est-ce qu'un projet complexe ?

Un projet complexe est un projet qui contient plusieurs objectifs, jalons et phases, qui ne sont pas immédiatement clairs pour l'esprit, et qui comportent de multiples risques. Il est par nature incertain, imprévisible, et difficilement maîtrisable.

La complexité d'un projet dépend de nombreux éléments tels que la taille et la composition de l’équipe projet, la durée du projet, le planning, la flexibilité des coûts et de l’étendue du projet, la clarté du problème et de la solution, la stabilité des exigences, l’importance stratégique, le niveau de changement organisationnel, les dépendances inter-projets, la sensibilité politique et l’utilisation de technologie non éprouvée.

Un projet complexe est imprévisible, et est difficilement planifiable de façon détaillée dans la durée. Cette incertitude fait qu'il est difficile voire impossible de gérer ce type de projet avec des méthodes de gestion de projet traditionnelles.

Je vous recommande d'utiliser les méthodes agiles pour piloter et manager des projets complexes.

Le rôle du chef de projet est de favoriser la flexibilité, l'ouverture d'esprit et l'adaptation au changement de l'équipe projet. Il doit également veiller constamment aux risques de son projet, car des risques émergents peuvent apparaître à tout instant du fait du haut degré d'incertitude.

Déterminer la complexité d'un projet avec la matrice de Stacey

La matrice de Stacey est un outil permettant de mesurer la complexité d'un projet en fonction de l'accord sur les besoins et de l'incertitude.

Elle se compose de deux axes :

  • L'axe vertical représente le niveau d'accord sur le problème en question. Il s'agit généralement de se mettre d'accord sur les besoins du projet et les objectifs.
  • L'axe horizontal représente le degré d'incertitude de votre projet.

La matrice Stacey, pour déterminer le niveau d'incertitude et de complexité de votre projet - Vu sur Insuffle.com

Votre projet peut ainsi se trouver dans l'un de ces 4 états :

  1. Simple.
    Il y a très peu d'incertitude autour de votre projet, et les besoins sont clairement définis. Il y a donc peu de place pour les changements de dernière minute.
  2. Compliqué.
    Il y a plus d'éléments connus qu'inconnus dans votre projet. Les besoins sont définis, et peuvent être soumis à des changements mineurs, par le biais d'un processus de gestion des demandes de changements.
  3. Complexe.
    Il y a plus d'éléments inconnus que connus, l'incertitude est élevée, ou les besoins sont flous et hautement évolutifs. La majorité des projets modernes se situent ici.
  4. Chaos.
    L'incertitude est extrêmement élevée, et les besoins sont peu voire pas du tout définis. Le chef de projet doit être aguerri à ce genre de situations, et adopter des méthodologies spécifiques, telles que l'Extreme Project Management.

Exemple de matrice de Stacey - Vu sur Insuffle.com

Pour aller + loin : Je vous invite à consulter cet article pour apprendre quoi mettre en place pour gérer des projets complexes.