Qu’est-ce que le périmètre de projet et comment le définir ?

Thibault Baheux

14 mai 2022 - minutes de lecture

Parmi les critères de réussite d'un projet, la définition claire et précise du périmètre projet est probablement l'une des plus importantes.

Si vous avez déjà travaillé sur un projet, cette notion vous est sûrement familière. Qu'est-ce qu'un périmètre projet concrètement ? Qui le définit, et surtout comment ? 

Voici les éléments essentiels que vous devez connaître pour maîtriser la notion de périmètre de projet (project scope en anglais).

Périmètre de projet : définition

Le périmètre du projet, ou scope du projet, est l'ensemble des éléments qui composent un projet. Le périmètre du projet permet de limiter les dérives des objectifs, de s'assurer d'un travail de qualité, de cadrer le projet, et de visualiser ce qui doit être réalisé afin d'atteindre l'objectif.

Le scope du projet permet ainsi de cadrer le projet, et de sécuriser sa réalisation, aussi bien pour le commanditaire du projet que pour la maîtrise d’œuvre (celui qui réalise).

Comme chaque projet est unique et que vous ne disposez pas d'un budget illimité ni d'une équipe ad vitam æternam, il est primordial de déterminer avec précision le travail à réaliser (le périmètre projet) ainsi que ce qui n'est pas compris dans le projet (ce qui est hors périmètre). Sinon vous vous retrouveriez avec un projet sans fin, dans lequel on vient rajouter toujours plus de fonctionnalités à développer et de tâches à réaliser.

C'est sur la base du périmètre de projet que l'on estime la charge de travail nécessaire, et donc bâtir le planning projet et le budget.

Enfin, le périmètre projet est également l'une des 3 composantes du triangle d'or de la gestion de projet, avec les coûts et les délais. Je vous invite à consulter mon article pour mieux comprendre la notion de triangle d'or / triangle QCD.

Qui définit le scope du projet ?

Le commanditaire du projet, ou le client, décident généralement de ce qui doit être fait ou non dans le cadre d'un projet. Le périmètre du projet peut ensuite être débattu et négocier avec un chef de projet, notamment dans l'un des cas suivants :

  • Les échéances sont trop rapprochées et ne permettent pas de réaliser tout ce que le client a demandé.
  • Le budget alloué au projet est insuffisant pour réaliser l'ensemble des fonctionnalités demandées.

Où définit-on le périmètre du projet ?

Le périmètre du projet est généralement définit dans un document qui se nomme la note de cadrage du projet. Ce livrable permet d'expliciter les objectifs et enjeux du projet. Le chef de projet et son équipe s'appuieront sur ce document de référence au quotidien dans la gestion du projet.

exemple note de cadrage

Modèle de note de cadrage projet

Pourquoi est-ce primordial de définir le scope de manière précise ?

Définir le périmètre et la portée d'un projet est une étape indispensable. Vous ne pouvez pas la sauter, sous peine de quoi votre projet se transformera inévitablement en échec.

Mais pourquoi est-ce si important de spécifier le périmètre d'un projet ? Plusieurs raisons à cela :

  • Permettre une meilleure compréhension du projet. Un projet est par nature complexe et incertain. Se lancer dans la réalisation d'actions sans être passé par la case de définition du périmètre projet est tout simplement suicidaire. Cadrer le périmètre projet, c'est comprendre les enjeux, les tenants et aboutissants du projet, savoir quoi réaliser et quoi éviter pour éviter de tomber dans le piège de la surqualité.
  • Établir un plan d'action et lister les tâches à réaliser. Comment savoir ce que l'on doit faire si on baigne dans le flou ? Pour dresser une liste d'actions et mettre sur pied une équipe d'experts, il n'y a qu'un prérequis : avoir un périmètre de projet clair et précis.
  • Éviter le hors-sujet. Définir le périmètre d'un projet permet d'éviter de réaliser des actions qui ne servent à rien et n'aident pas à atteindre l'objectif du projet. Cela permet d'éviter également la surqualité.
  • Limiter la dérive des objectifs. Un projet flou est un projet sujet à interprétation. Chacun peut donc comprendre ce qu'il veut et se lancer dans la réalisation d'actions, sans s'assurer au préalable que c'est bien ce que souhaitait le commanditaire du projet ou le client.
  • Éviter l'explosion du budget et des délais. En cadrant précisément ce qui doit être fait, l'équipe projet est en mesure d'estimer précisément ses charges et les ressources dont elle a besoin. Le chef de projet peut alors piloter de manière fine l'évolution des délais et du budget alloué au projet.

Comment définir le périmètre du projet ?

Afin de définir précisément le scope du projet, il convient de répondre aux questions ci-dessous :

  1. Quels sont les objectifs du projet ? Qu'est-ce qu'on cherche à atteindre via la mise en œuvre de ce projet ?
  2. Quels sont les livrables attendus ? Qu'est-ce que le client s'attend à recevoir à la fin du projet : produit physique ou digital, service, documentation, etc.
  3. Quel est le niveau de qualité attendu ? Oui, posez bien la question, vous n'imaginez pas à quel point les incompréhensions sur ce sujet sont légions. Si le client souhaite un véhicule thermique, demandez-lui s'il s'agit plutôt d'un scooter, d'une lada, d'une berline allemande automatique ou d'une lamborghini. Ce n'est pas du tout le même coût derrière ! 
  4. Qu'est-ce qui est hors périmètre ? Préciser ce qui doit être fait pour le projet est tout aussi important que de marquer les limites du projet. Qu'est-ce qui est considéré comme hors-sujet ? A partir de quand considère t-on que l'on est dans la surqualité ?
  5. Quelles sont les contraintes à respecter ? Identifiez les contraintes métiers et organisationnelles dont vous devrez tenir compte dans le pilotage de votre projet : cela peut rallonger les délais, ajouter de la difficulté technique, vous faire revoir votre plan d'action.
  6. Quels sont les critères d'acceptation ? Que signifie un projet réussi pour le client ? Ces informations vous permettront de déterminer les éléments de contrôle pour juger de la qualité des livrables sur votre projet.

Pour cela, je vous conseille de mener des entretiens avec le client , aussi tôt que possible. Ces entretiens peuvent être directifs (vous posez les questions), ou semi-directifs (la parole est au client mais vous demandez des précisions). 

Vous pouvez également programmer des ateliers de travail avec les différentes parties prenantes du projet : workshop, brainstorming, groupe de discussion, etc.

Je vous conseille vivement de conduire à minima des entretiens, et ce même si le client est rôdé à la rédaction de cahier des charges exhaustif. Il n'a pas forcément votre vision des choses, et a très bien pu passer à côté d'un point primordial. Nul n'est à l'abri d'une erreur.

Peut-on découper un projet en lots ?

Lorsque le périmètre projet est trop grand et complexe, il peut être utile de le découper en plusieurs lots distincts. Ces lots peuvent se suivre de manière séquentielle, ou se chevaucher dans le temps, en fonction de votre découpage.

Par exemple, sur un projet de migration de système d'information, on pourrait distinguer les lots suivants :

  • Lot 1 - Conception et Architecture du nouveau système informatique
  • Lot 2 - Test, Recette, Déploiement pilote
  • Lot 3 - Déploiement en production à grande échelle

Le périmètre du projet est-il figé ?

Un projet est par définition complexe, incertain, évolutif. Il se rapproche en quelque sorte de la définition d'un monde VUCA.

Comme le monde change, un projet peut également changer en fonction de l'évolution du marché, de la concurrence, des difficultés techniques ou organisationnelles rencontrées sur la route, etc.

Il existe d'ailleurs deux écoles irréconciliables à ce sujet :

  • La première, celle des méthodes prédictives. En se basant sur les méthodologies traditionnelles de gestion de projet, on limite le plus possible les évolutions du périmètre projet, afin d'éviter de remettre en cause tout le projet. Cela nécessite de passer beaucoup de temps sur la phase de préparation du projet.
  • La seconde, le club des agilistes. En utilisant les méthodes agiles, cela nous laisse bien plus de possibilités pour faire évoluer le périmètre projet. C'est l'essence même de l'agilité : s'adapter au changement, constamment.

Je vous recommande de définir le plus précisément possible votre périmètre projet, méthodes agiles ou non. Toutefois, ce n'est pas parce qu'il est déterminé avec précision qu'il est figé. Laissez de la place pour les évolutions.

Figer un périmètre ne sert à rien si le produit obtenu à la fin ne répond pas ni aux besoins du client, ni au marché.

Pour aller + loin : Que faire si malgré toutes nos précautions nous ne sommes pas en mesure de tenir l'échéance du projet ? Découvrez les différentes options qui s'offrent à vous en cliquant ici.

Rejoignez la communauté "Réussir Ses Projets"

Et recevez mes meilleurs conseils directement dans votre boîte mail, afin de vous améliorez en gestion de projet. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.


Hello!

Moi, c'est Thibault

Chef de projet IT depuis 2008, j'ai travaillé sur des projets à plusieurs millions d'euros.
J'ai décidé de dépoussiérer la gestion de projet.
Exit les méthodologies complexes, exit les outils lents, lourds, complexes à utiliser.
Mon objectif ? Vous donner les clés pour piloter vos projets avec efficacité.


Articles Similaires


Cet article vous a plu ? Dites-le nous !

Votre adresse mail est et restera confidentielle. Les champs avec une astérisque (*) sont obligatoires.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}