Qu’est-ce qu’un livrable en gestion de projet ? Définition et exemples

Thibault Baheux

10 mai 2022 - minutes de lecture

Ça y est, on vient de vous confier votre premier projet. Mais vous vous demandez ce que c'est que ces "livrables" dont vous entendez tant parler. Ça a l'air important. Tout comme les jalons projet.

Ça l'est. C'est un concept indispensable à maîtriser en gestion de projet.

Vous trouverez dans ce guide complet les réponses à toutes vos questions concernant les livrables.

Prenez une bonne tasse de café, installez-vous confortablement, et c'est parti !

Qu'est-ce qu'un livrable projet ?

Un livrable projet est le résultat attendu d'une tâche ou d'un projet, qui prend généralement la forme d'un produit physique, d'un logiciel, d'un service ou encore d'un document. Il s'agit d'un résultat spécifique, tangible et mesurable. Un projet peut donner lieu à plusieurs livrables, parfois espacés dans le temps.

On distingue 3 types de livrables :

  • Les livrables produit : plans, schémas, maquettes, prototypes de produit, mise à jour logiciel, etc.
  • Les livrables projet : Il s’agit des documents inhérents au projet tels que la charte de projet, le planning, le bilan projet.
  • Les livrables de gestion : rapports d’avancement, présentation des comités de pilotage, compte-rendu de réunion, relevés de décision.

Ainsi, un livrable ne correspond pas qu'au résultat final du projet, celui attendu par le client. Les réalisations intermédiaires (planning, compte-rendu de réunion, documents de travail, etc) sont aussi des livrables.

Quand définir un livrable ?

Les livrables finaux du projet ainsi que ceux liés à des jalons sont définis dans le cahier des charges. Celui-ci a été rédigé par le client (interne ou externe), qu'on appelle généralement la maîtrise d'ouvrage.

Il est primordial que ces livrables soient clairement définis (forme, contenu, date butoir, etc) afin d'éviter une non-conformité ou des tensions et discussions autour de la qualité des livrables.

Les livrables intermédiaires, généralement les documents de travail du projet, sont définis lors de la phase de conception du projet.

Quand fournir un livrable ?

Lorsqu'un livrable est défini dans le cahier des charges, dans l'expression de besoin du client ou lors de la phase de conception du projet, il est généralement associé à une date butoir. 

Il s'agit de la date au plus tard à laquelle le livrable doit être remis.

Le chef de projet va donc construire son planning en fonction des différentes dates butoir existantes au sein du projet, afin de s'assurer que l'ensemble des livrables soient remis dans les temps.

Cela est d'autant plus important que certains livrables conditionnent la remise des suivants. C'est ce qu'on appelle des dépendances.

Par exemple, vous ne pouvez pas dresser les murs de votre maison si les fondations ne sont pas terminées.

Lors du kick-off meeting (la réunion de lancement projet), le chef de projet présente au client ses plans pour fournir les livrables à temps. Cela permet de balayer une dernière fois l'exhaustivité des livrables projets sur lesquels travailler.

Quel est le processus de validation d'un livrable ?

Le processus décrit ci-dessous est celui que j'ai le plus rencontré dans ma carrière de chef de projet : simple, concis, efficace.

  1. Le livrable est soumis au chef de projet, une fois que l'équipe projet a terminé son travail. Il s'assure qu'il est conforme au cahier des charges fourni par le client. Au besoin, il dialogue en interne avec l'équipe projet pour apporter des corrections.
  2. Le chef de projet soumet le livrable au client (interne ou externe). Le client doit alors prendre connaissance du livrable et s'assurer de sa conformité par rapport à ses exigences.
  3. Le client valide le livrable ou émet des réserves qu'il faudra corriger. Une réserve est un défaut mineur qu'il est nécessaire de corriger. Tant que ce n'est pas le cas, le livrable ne peut pas être validé.
  4. Le statut du livrable passe en validé dans le tableau de suivi des livrables. Une fois que les réserves soulevées par le client sont levées, le livrable est validé, le chef de projet peut donc mettre à jour son tableau de suivi des livrables.

Mais vous pouvez très bien mettre en place un processus de validation des livrables totalement différents, et bien plus complexes. Tout dépend de votre organisation, de l'organisation de votre client, de comment vous êtes amenés à travailler ensemble.

Retenez juste ceci :

Le livrable doit forcément être revu par quelqu'un d'autre qu'une personne de l'équipe projet, généralement le client, pour être réputé validé.

Les livrables peuvent-ils évoluer en cours de projet ?

Beaucoup de choses peuvent se produire en cours de projet : évolution du besoin initial, évolution du marché, modification des souhaits des utilisateurs finaux, évolution technologique ou sociétale à prendre en compte, imprévus, difficultés techniques, etc...

Les livrables projet doivent donc s'adapter afin de prendre en compte toutes ces variations. Ils peuvent donc évoluer en cours de projet.

En suivant les livrables et l'évolution du périmètre du projet, le chef de projet peut anticiper les risques de dérapage ou de baisse de la qualité, et réagir en conséquence.

Je vous conseille de consigner par écrit toute évolution des livrables. Les comptes-rendu de réunion, notamment les comptes-rendu du comité de pilotage, s'y prêtent particulièrement bien.

Pour aller + loin : J'ai rédigé un guide complet pour vous aider à mieux rédiger vos comptes-rendu de réunion, exemples et modèles à l'appui. N'hésitez pas à le consulter.

Livrables, jalons, objectifs, tâches : quelles différences ?

Quelle est la différence entre un livrable, un jalon, un objectif, et une tâche sur un projet ? N'est-ce pas la même chose ? Pas vraiment.

  • Le but d'un projet est d'atteindre un objectif défini.
  • Pour cela, un projet est généralement découpé en plus petites sections. Les points d'étape pour valider chacune de ces sections sont appelés des jalons.
  • Un jalon se compose d'un ensemble de tâches. Une tâche est tout simplement une action à réaliser pour avancer dans l'atteinte de l'objectif.
  • Un livrable, quant à lui, est le résultat d'une tâche, d'un jalon ou d'un projet.


Par exemple, si je fais construire ma maison neuve :

  • Je découpe le chantier en 3 parties : d'abord le gros œuvre, ensuite la pose de fenêtres, toiture, portes, etc, et une fois que la maison est étanche on attaque le reste : électricité, plomberie, peinture, décoration.
  • Tant que le gros œuvre n'est pas terminé, ça ne sert à rien de continuer sur le reste, sous peine de devoir le refaire. La suite du projet est donc conditionnée par la validation d'un jalon, un point étape.
  • La validation de ce jalon peut être conditionnée par la fourniture d'un ou de plusieurs livrables.

Exemples de livrables projet

Il existe deux typologies de livrables : les livrables internes, et les livrables externes.

  • Les livrables internes : il s'agit de livrables propres au processus de gestion de projet, qui n'ont pas vocation à être partagé avec le client. Ils sont connus du chef de projet et de l'équipe projet.
  • Les livrables externes : il s'agit de livrables destinés aux clients et utilisateurs finaux. Ces livrables ont généralement un lien direct avec le résultat attendu du projet et les exigences formulées par le client dans le cahier des charges.

Voici une liste non exhaustive de livrables projet. 

Bien sûr, en fonction de la méthodologie de gestion de projets choisie, du cahier des charges de votre client, et de votre secteur d'activité, cette liste peut varier.

Exemples de livrables projet

Produit physique, Application logicielle ou Nouveau service

Plan projet

Plan de communication

Maquette fonctionnelle

PV de recette

Documentation et mode d'emploi

Rapport d'audit ou rapport d'étude

compte-rendu de réunion, support de présentation

Plan de formation

Cahier des charges & spécifications techniques

Étude de faisabilité

Planning projet

Plan d'Assurance Qualité

Étude de risques

Note de cadrage projet

Tableau de suivi des ressources

Tableau de suivi des livrables

Matrice des risques et des impacts

Charte de projet

PV de réception

Bilan projet

Rapports d'avancement

10 bonnes pratiques pour gérer vos livrables projet

  1. Définir clairement les livrables le plus tôt possible dans le projet. Que ce soit dans le cahier des charges, l'expression de besoin du client ou lors de la phase de cadrage ou de conception du projet, plus les livrables seront définis tôt, plus votre pilotage et votre suivi des livrables en sera facilité.
  2. Lister tous les livrables à fournir sur le projet. Cette liste se doit d'être exhaustive. Je vous conseille de la réaliser dans un fichier Excel.
  3. Partager vos livrables avec les acteurs-clés du projet. Même si certains livrables n'ont pas vocation à être partagé avec le client, n'hésitez pas à partager et transmettre l'information au sein de l'équipe projet. Les différents acteurs projet doivent être informés de l'état d'avancement des livrables et doivent pouvoir les consulter à tout moment.
  4. S'assurer de l'exhaustivité des livrables avant chaque livraison au client. En tant que chef de projet, faites toujours un dernier tour pour vérifier que tout les livrables à remettre sont bien présents, finalisés et correspondent en tout point aux exigences du client détaillées dans le cahier des charges. Si vous notez des points de non-conformité, corrigez-les rapidement avec l'équipe projet.
  5. Ne pas considérer un livrable comme terminé tant qu'il n'est pas officiellement validé par le client. Seul le client peut indiquer si le livrable répond à ses attentes et exigences en terme de fonctionnalités et de qualité. Toutefois, afin d'éviter des retours qui traînent toujours après plusieurs mois, je vous conseille de donner une date butoir à votre client pour donner son retour. Par exemple : "Sans réponse sous X jours de votre part, ce livrable sera réputé validé". Idéalement, mettez-vous d'accord sur ce délai lors de la réunion de lancement projet.
  6. Mettre la validation des livrables à l'ordre du jour des comités de pilotage projet. Le COPIL est l'endroit idéal pour faire un point d'avancement sur les livrables et collecter les feedbacks clients.
  7. Consigner par écrit la validation des livrables. Que le client valide le livrable ou fasse remonter des réserves, consignez toujours le tout par écrit dans un compte-rendu. En cas de conflit ultérieur sur la qualité des livrables, vous pourrez ainsi ressortir le document attestant que le client l'avait pourtant validé il y a plusieurs semaines. (c'est du vécu !)
  8. Archiver les différentes versions de livrables. La v1 d'un document est rarement la version finale. Je vous conseille d'archiver les différentes versions de vos livrables, durant tout le cycle de vie du projet. Une fois le projet terminé, vous ne pourrez garder que les livrables finaux.
  9. Tenir compte des réserves et remarques émises par les clients et utilisateurs finaux. Toutes ces remarques n'ont qu'un seul but : améliorer la qualité des livrables et du résultat final du projet. Tenez-en compte pour adapter votre pilotage projet et le travail de l'équipe en conséquence.
  10. Piloter et suivre l'état d'avancement des livrables. La liste des livrables d'un projet est souvent conséquente. Certains livrables doivent être fournis à un jalon ou une date spécifique. D'autres ne peuvent être commencés que si les livrables précédents sont validés. Tout comme les tâches et le planning d'un projet, vous devez suivre l'état d'avancement des livrables.

Comment suivre les livrables projet ?

Afin de piloter et suivre l'état d'avancement de vos livrables projet, je vous invite à lancer votre tableur préféré  et à créer un tableau contenant les éléments suivants :

  • Le numéro d'identification du livrable. Ce numéro doit être unique. Le plus simple est de commencer à 1, puis d'incrémenter de 1 à chaque nouveau livrable.
  • Le lot du projet. Si le projet comporte plusieurs lot, cette mention permettra de filtrer plus facilement les livrables concernant le lot en cours.
  • Le nom du livrable. Planning projet, charte de projet, compte-rendu COPIL du 23.04.2021. Le nom du livrable doit vous parler.
  • La description de l'attendu. En 2 ou 3 lignes, décrivez quel doit être le contenu de ce livrable et son but.
  • Le responsable du livrable. Il s'agit de celui qui est en charge de créer et modifier le document.
  • L'état d'avancement. Généralement, les statuts d'avancement sont les suivantes : A faire, En cours, A vérifier, Livré, Validé, A revoir. Vous êtes bien sûr libre d'y apporter toutes les modifications que vous souhaitez.
  • La version. Il s'agit de la version actuelle du livrable.
  • La date de livraison attendue. Il s'agit de la date butoir "au plus tard" à laquelle fournir le livrable.
  • La date de livraison réelle. Il s'agit de la date à laquelle vous avez remis le livrable au client. Cette date peut être en avance ou en retard sur la date de livraison attendue, une avance étant bien sûr préférable pour vous. 🙂
  • La date de validation. Il s'agit de la date à laquelle le livrable a été validé.
  • Le validateur. Qui est en mesure de valider le livrable et d'attester sa conformité par rapport aux attentes et exigences du client ? S'agit-il d'une personne particulière ? Du comité de direction ? Du chef de projet client ? Du comité de pilotage ?
  • Les commentaires et réserves. Notez ici tous les commentaires ou toutes les réserves qui pourraient vous être remontés.
exemple tableau de suivi des livrables projet

Exemple de tableau de suivi des livrables projet

Pour vous faciliter la vie, je vous ai créé un modèle de suivi des livrables, que vous pourrez télécharger gratuitement et adapter à votre besoin.

Impact : Fort

Temps estimé : 5 minutes environ

Difficulté : Facile


Rejoignez la communauté "Réussir Ses Projets"

Et recevez mes meilleurs conseils directement dans votre boîte mail, afin de vous améliorez en gestion de projet. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.


Hello!

Moi, c'est Thibault

Chef de projet IT depuis 2008, j'ai travaillé sur des projets à plusieurs millions d'euros.
J'ai décidé de dépoussiérer la gestion de projet.
Exit les méthodologies complexes, exit les outils lents, lourds, complexes à utiliser.
Mon objectif ? Vous donner les clés pour piloter vos projets avec efficacité.


Articles Similaires


Cet article vous a plu ? Dites-le nous !

Votre adresse mail est et restera confidentielle. Les champs avec une astérisque (*) sont obligatoires.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}