Scrum master : 8 postures à adopter pour performer

Thibault Baheux

26 novembre 2022 - minutes de lecture

Le guide Scrum nous dit que le Scrum Master est responsable de la mise en œuvre et du respect du framework Scrum. Il veille à sa bonne compréhension par l'équipe agile, et veille au respect des règles et pratiques définies dans le Scrum Guide.

Pour arriver à ses fins, le Scrum Master doit adopter de multiples postures et s'adapter en fonction des situations rencontrées et de ses interlocuteurs.

Ce que le Scrum Master n'est pas

Trop souvent, le rôle de Scrum Master est mal compris et est dépourvu de sa substance.

Cela arrive lorsque Scrum et l'agilité ne sont pas correctement compris et appliqués au sein des organisations.

On considère alors le Scrum Master comme :

  1. Un gratteur de papier. Non, le Scrum Master n'est pas là pour prendre des notes lors de chaque évènement Scrum (les réunions), pour ensuite faire des compte-rendu. 
  2. Un secrétaire. Il n'est pas non plus là pour planifier les évènements et réunions dans les agendas des autres, gérer les congés ou les jours de RTT, et s'assurer de la passation de connaissances.
  3. Un gendarme. Il ne distribue pas d'amendes dès que l'équipe fait un écart dans l'application rigoureuse de Scrum. La finalité n'est pas d'appliquer Scrum pour appliquer Scrum.
  4. Un team leader. Il n'est pas quelqu'un à qui on doit rendre des comptes quotidiennement lors du daily stand-up. Il ne fait pas non plus de point d'avancement projet suite à cet évènement à ses supérieurs.
  5. Un admin. Ce n'est pas non plus un administrateur sur les outils informatiques, qui fait "à la place de".
  6. Le big boss. Le Scrum Master n'est pas le boss de l'équipe, qui recrute et vire en focntion des performances, et qui décide de qui a droit à une augmentation ou pas.
  7. Un super héros. Il n'est pas là pour régler tous les problèmes de l'organisation et de l'équipe Scrum.
  8. Un préposé au café. Enfin, il n'est pas là pour répondre aux moindres attentes de l'équipe : café, photocopie, etc... Si c'est votre rôle principal de la journée, alors il va falloir que l'on discute tous les deux.

Si vous avez l'habitude de la gestion de projets, vous avez sûrement remarqué que ces rôles sont généralement attribués aux chefs de projet. 

Bon, je vous l'accorde, peut-être pas le dernier. Là aussi, si c'est le cas, il va falloir que l'on discute sérieusement de cela ensemble.

Si vous vous retrouvez dans la description que je viens de vous faire, c'est que vous continuez à vous comporter en chef de projet. On a seulement changé l'intitulé du poste, mais pas les pratiques et pas le comportement.

Les 8 postures du Scrum Master

Tout comme le chef de projet, Scrum Master est un rôle d'une grande diversité faisant appel à plusieurs postures différentes.

Le Scrum Master doit donc les connaître, et savoir dans quelle situation et quel contexte les utiliser.

  1. Un servant leader. Il se concentre sur les besoins de l'équipe, puis ceux que l'équipe sert (les clients). Il met toute son énergie à servir les autres, afin d'atteindre des résultats alignés avec les objectifs, principes et valeurs de l'entreprise.
  2. Un facilitateur. Il prépare le terrain, crée et fournit un cadre clair pour l'équipe dans lequel la collaboration peut émerger.
  3. Un coach. Il accompagne et coach les individus en insistant sur l'état d'esprit et les comportements agiles, l'amélioration continue au sein de l'équipe et la collaboration entre le reste de l'organisation et la scrum team.
  4. Un manager. Il est responsable de gérer et surmonter les obstacles, d'éliminer le gaspillage, de gérer le process Scrum et la bonne santé de l'équipe, du développement de la culture agile ainsi que de l'auto-organisation de l'équipe.
  5. Un mentor. Il transmet ses connaissances agiles ainsi que son expérience à l'équipe.
  6. Un professeur. Il s'assure que Scrum soit correctement compris et mis en place. Il peut également, en fonction des besoins, faire de même avec d'autres pratiques agiles.
  7. Un leveur d'obstacles. Il résout les obstacles qui empêchent l'équipe d'avancer, notamment ceux concernant l'entreprise. Il n'agit pas sur les problèmes au sein de l'équipe, mais peut conseiller et orienter la vision de l'équipe.
  8. Un agent du changement. Il encourage et développe la culture agile nécessaire au sein de l'organisation, permettant à Scrum de s'épanouir.

1 ) Le Scrum Master est un servant leader

Qu'est-ce que le servant leadership ?

Le servant leadership est une philosophie et un ensemble de pratiques permettant aux managers agiles de créer du changement positif autour d'eux et de construire de meilleures organisations.

En quelques mots, le servant leadership, c'est :

  • Servir les autres, pas soi-même
  • Faire abstraction de son titre et son niveau hiérarchique
  • Aider les individus à se développer, à s'améliorer personnellement et professionnellement, et à devenir le plus efficace possible
  • Gérer l'équipe de manière désintéressée
  • Redonner le pouvoir à l'équipe, et les laisser se l'approprier
  • Stimule la confiance, l'autonomisation ainsi que la transparence

Le servant leadership et l'agilité

On retrouve les caractéristiques du servant leadership au sein du manifeste agile. Par exemple, la valeur "les individus et les interactions plutôt que les processus et les outils" met clairement l'accent sur la collaboration, et le fait de servir les autres mais pas soi-même.

On retrouve également le servant leadership dans les principes agiles suivants :

  • Construisez les projets à partir de personnes motivées. Donnez-leur l’environnement et le soutien dont elles ont besoin et faites-leur confiance pour mener à bien le travail.
  • Les personnes en charge du métier ou des affaires et les personnes en charge de la réalisation doivent travailler ensemble chaque jour, tout au long du projet.

Mais regardons le Scrum Guide ensemble, vu que c'est ce qui nous intéresse aujourd'hui.

Le Scrum Master n'est pas le chef d'équipe, mais est plutôt un coach pour l'équipe, qui est là pour les aider au quotidien à développer de meilleures pratiques agiles et à développer leur plein potentiel.

Il dirige par l'exemple, par le respect et par sa capacité à influencer l'organisation, afin d'améliorer l'efficacité de l'équipe Scrum et de lever les obstacles. Le Scrum Master doit également diriger par les valeurs, par le courage et l'engagement, mais aussi par obstination.

Il doit en effet avoir de fortes convictions quant à l'agilité, et la volonté de changer l'organisation de l'intérieur.

Le servant leadership est donc au cœur de Scrum et de manière plus générale au cœur de l'agilité, et est aligné avec les 5 valeurs de Scrum : Focus, Ouverture, Respect, Courage et Engagement.

Pour aller + loin : Je vous invite à consulter cet article pour découvrir quelles sont les principales qualités d'un servant leader.

2 ) Le Scrum Master est un facilitateur

Le Scrum Master est un facilitateur, aussi bien pour le Product Owner que l'équipe de développement. Il aide l'équipe Scrum à comprendre les objectifs communs et les assiste dans l'atteinte de ces objectifs.

Mais soyons clairs : le Scrum Master ne facilite pas uniquement la tenue des événements Scrum en vérifiant que les réunions sont cadencées dans le temps et que les objectifs de chaque évènement sont atteints.

Geoff Watts et Lyssa Adkins, dans leurs livres respectifs "Scrum Mastery" et "Coaching Agile Teams", décrivent le Scrum Master comme un facilitateur pour l'équipe Scrum, notamment sur les sujets suivants :

  • Il facilite les relations, la collaboration et la communication dans l'équipe et entre l'équipe et l'environnement dans lequel elle évolue (l'entreprise).
  • Il facilite le processus Scrum ainsi que l'amélioration continue de ce processus.
  • Il facilite l'intégration de l'équipe Scrum au sein de l'organisation.
  • Il facilite la tenue des évènements Scrum et s'assure que le but soit respecté et que chaque évènement soit efficace.
  • Il facilite l'équipe dans l'atteinte de ses objectifs.


Le Scrum Guide est clair sur ce point : le Scrum Master est là pour aider l'équipe, lever les obstacles, et faciliter tout ce qui peut l'être. Pas pour la diriger.

Si vous souhaitez creuser cet aspect "facilitation", je vous invite à lire cet article sur les qualités d'un grand facilitateur, ainsi qu'à acquérir les deux livres suivants :

Scrum Mastery

Livre en anglais

Coaching agile teams - A companion for Scrum Masters, Agile Coaches, and Project Managers in transition

Livre en anglais

3 ) Le Scrum Master est un coach

Coacher quelqu'un, cela veut dire "débloquer le potentiel d'une personne pour maximiser leur propre performance. C'est aider les autres à apprendre, plutôt que de leur enseigner quelque chose. C'est guider sans prescrire.

Bien sûr, ce n'est pas la seule définition, mais c'est celle que je retiens.

"Le coaching, ce n'est pas donner des conseils, mais plutôt amener les personnes à se questionner et à trouver leurs propres solutions. Si vous posez les bonnes questions, ils y arriveront toujours."

Lyssa Adkins

Le Scrum Master agit donc en tant que coach sur les 3 niveaux de l'organisation : les individus, l'équipe Scrum et l'organisation.

Niveaux

Focus

Actions

Individus

État d’esprit, comportements & pratiques

- Explique l'état d'esprit et les comportements attendus

- Aide les individus à voir de nouvelles perspectives dans leur travail

- Influence les membres de l'équipe à mieux utiliser Scrum


- Aide chaque personne à atteindre l'étape suivante de l'agilité

Équipe

Amélioration continue

- Crée une culture de l'apprentissage, et stimule l'équipe à développer l'amélioration continue, grâce aux coachings et aux feedbacks honnêtes


- Assiste l'équipe à la résolution de problèmes et à la résolution de conflits


- Challenge l'équipe en posant les bonnes questions sur sa manière de s'organiser et de travailler, ce qu'elle fait bien et ce qu'elle pourrait mieux faire


- Fait évoluer les mentalités qui empêchent l'équipe de pleinement s'approprier Scrum

Organisation

Développement de la culture agile, et collaboration avec l'équipe Scrum

- Aide l'organisation à atteindre ses objectifs, en délivrant un haut niveau de qualité et en fournissant de la valeur à ses clients, via ses produits et services


- Coache l'organisation sur l'importance des cycles courts et les itérations continues, afin d'améliorer le product management



- Encourage la collaboration et la coopération avec l'équipe Scrum


- Aide à la résolution de problèmes au niveau de l'organisation

4 ) Le Scrum Master est un manager

Être agile, ça ne veut pas dire absence totale de management. L'agilité adopte le management horizontal, ce qui marque une rupture avec les organisations plus classiques qui ne jurent que par le management vertical.

Pour aller + loin : J'explique dans cet article les différences entre management horizontal et management vertical.

Avec Scrum, l'équipe est auto-gérée et auto-organisée. Elle prend donc ses propres décisions concernant le travail à réaliser, et gère de bout en bout l'exécution de ce travail. On peut donc voir chaque membre de l'équipe comme un manager : 

  • Les développeurs gèrent le travail à réaliser.
  • Le Product Owner gère la vision produit, la roadmap et le retour sur investissement.
  • Le Scrum Master gère les processus et les obstacles qui dépassent la capacité à agir de l'équipe (au niveau de l'organisation).

Le Scrum Master agit donc comme un manager, au même titre que les autres membres de l'équipe Scrum. Il n'est pas le seul "maître à bord", comme le chef de projet.

Le Scrum Master est donc responsable de :

  • Gérer les obstacles, et réduire les pertes. Il agit chaque fois que nécessaire pour lever les obstacles au niveau de l'organisation, et permettre à 'léquipe d'atteindre sa pleine efficacité.
  • Manager les processus. Assiste l'équipe dans l'optimisation des processus et s'assure que les événements Scrum sont respectés.
  • Gérer la bonne santé de l'équipe. Crée et maintient un environnement de confiance dans lequel les membres de l'équipe peuvent s'épanouir.
  • Manager la culture. Gère le changement d'état d'esprit et de culture nécessaire pour que l'équipe Scrum puisse donner le meilleur d'elle-même.

Je vous invite à lire également l'article de Gunther Verheyen qui décrit bien le rôle de manager qu'à le Scrum Master au sein de l'équipe.

Le management est trop important pour le laisser aux managers, c'est l'affaire de tout le monde. 

Jurgen Appelo

5 ) Le Scrum Master est un mentor

Il ne faut pas confondre coaching et mentoring.

Le coaching, c'est l'art de débloquer le potentiel d'une personne et d'aider les personnes à apprendre d'elles-même. Pour un coach, chacun a les solutions à ses problèmes en soi.

Le mentoring, c'est l'art de montrer la voie, grâce à l'expérience précédemment acquise. Cela permet de montrer les obstacles à venir que d'autres n'ont pas anticipé, ou de pointer les erreurs à éviter.

Le Scrum Master peut ainsi transmettre son savoir, ses connaissances et ses expériences aux autres membres de l'équipe, et leur permettre de faire en une semaine ce qu'il a mis des mois à comprendre.

Petite nuance toutefois. Le mentor montre la voie à suivre, mais ne l'impose pas. La décision revient à l'équipe.

Enfin, le mentor n'est pas systématiquement le Scrum Master. Si un membre de l'équipe a plus d'expérience, il peut tout à fais devenir le mentor. Il peut également s'agir d'une personne extérieure à l'équipe.

Dans ce cas, le Scrum Master va capitaliser sur les expériences de cette personne, et tisser les liens entre elle et le reste de l'équipe.

6 ) Le Scrum Master est un professeur

Je n'ai jamais enseigné à mes apprentis. Je leur ai apporté les conditions nécessaires dans lesquelles ils pouvaient apprendre. 

Albert Einstein

Cette citation résume selon moi parfaitement la posture de l'enseignant. 

Le Scrum Master est responsable de la bonne compréhension de Scrum et de sa bonne mise en application. Il s'assure que l'équipe à bien compris la théorie derrière Scrum, les règles et pratiques.

Au quotidien, le Scrum Master enseigne donc à l'équipe les points suivants :

  1. Il enseigne l'agilité au démarrage du projet. C'est une bonne pratique de revoir les bases de l'agilité, que l'équipe soit débutante ou expérimentée. Vous pouvez (re)lire et commenter le manifeste agile en groupe.
  2. Il enseigne les valeurs et principes fondateurs de Scrum. Il enseigne les bonnes pratiques de Scrum, lit le guide Scrum avec l'équipe, et remet l'équipe dans le droit chemin lorsqu'elle dévit en terme de pratiques.
  3. Il apprend à l'équipe à se créer une identité partagée. Il encourage les membres de l'équipe à partager leurs précédentes expériences de travail d'équipe, bonnes comme mauvaises. Il les pousse ensuite à définir ensemble ce que veut dire travailler en équipe.
  4. Il enseigne à l'équipe l'importance de la vision produit. L'équipe ne peut prendre les bonnes décisions que si elle comprend l'intérêt et l'objectif du produit. Le Scrum Master collabore avec le Product Owner pour développer la vision produit dans l'équipe.
  5. Il enseigne à l'équipe l'auto-gestion et l'auto-organisation. Le Scrum Master ne résout pas les problèmes de l'équipe, mais fournit plutôt les outils et conseils à l'équipe pour qu'elle puisse se débrouiller.
  6. Il renseigne sur les obstacles et les moyens de les contourner. Un obstacle est ce qui empêche l'équipe d'être productive. Sinon il s'agit d'un problème, et c'est alors à l'équipe de le régler.
  7. Il apprend à l'équipe à visualiser son progrès. C'est l'équipe de développement qui choisit quoi mesurer et comment le visualiser. Le Scrum Master agit en tant que coach et conseiller, mais n'a pas la décision finale.
  8. Il enseigne au Product Owner la gestion du backlog. Il coache le Product Owner sur la gestion du Product Backlog (priorisation, valeur, risques, dépendances) et sur la manière d'impliquer l'équipe dans la réalisation du backlog.
  9. Il apprend à l'organisation ce qu'est Scrum et comment ça marche. Il explique les principes fondamentaux de Scrum aux autres équipes et services de l'organisation, afin de fluidifier la collaboration entre l'équipe Scrum et les autres.

7 ) Le Scrum Master est un leveur d'obstacles

Obstacles versus Problèmes

Un obstacle n'est pas un problème. Un problème est une difficulté à laquelle fait face l'équipe mais qui peut être résolue en totale autonomie par l'équipe. Un obstacle est généralement au niveau de l'organisation, et empêche l'équipe de faire son travail aussi efficacement qu'elle le devrait.

Voici quelques obstacles que le Scrum Master peut rencontrer :

  • Pression du management sur l'équipe
  • Difficultés de communication interne entre l'équipe Scrum et le reste de l'organisation
  • Beaucoup de dette technique accumulée
  • Product Owner indisponible ou indécis
  • Réunions externes auxquelles les membres de l'équipe participent

Comment savoir si le Scrum Master doit intervenir ?

Pour déterminer si il doit intervenir ou pas, le Scrum Master se pose les questions suivantes :

  • S'agit-il réellement d'un obstacle, ou l'équipe peut-elle s'en charger et trouver une solution ?
  • Est-ce qu'on a réellement besoin de lever cet obstacle ?
  • Quel est le vrai problème ? La méthode des 5 pourquoi peut aider ici.

Le Scrum Master doit encourager l'équipe à résoudre elle-même ses propres problèmes. Il peut intervenir en tant que conseiller, il peut montrer la voie à suivre mais ne doit pas donner la solution.

Quelques conseils pour lever des obstacles

Le Scrum Master peut utiliser plusieurs tactiques pour lever les obstacles auxquels l'équipe fait face. Voici les plus courants :

  • Ne pas attendre le daily meeting pour en parler.
  • Créer un "impediment board", pour visualiser et suivre les obstacles identifiés.
  • Faire l'effort de comprendre la culture actuelle de l'organisation, pour trouver le bon angle d'attaque.
Pour aller + loin : Si vous souhaitez approfondir les tactiques de levage d'obstacle, vous pouvez consulter cet article.

8 ) Le Scrum Master est un agent du changement

Un bon Scrum Master aide l'équipe à survivre dans la culture de l'organisation.
Un grand Scrum Master aide la culture de l'organisation à changer afin que l'équipe puisse prospérer. 

Geoff Watts

Le Scrum Master agit donc comme un agent du changement, aussi bien auprès de l'équipe que de l'organisation. Il aide à la transformation d'une culture traditionnelle d'entreprise pour qu'elle devienne une culture "Scrum-and-agile-friendly".

Pour cela, il faut s'armer de pédagogie et de patience. Il est nécessaire de comprendre la culture actuelle et comment on en est arrivé là pour faire bouger les lignes.

Voici quelques pistes qui peuvent vous aider en tant que Scrum Master à changer la culture :

  • Expliquer le manifeste agile, ses valeurs et ses principes à l'organisation, en commençant par le management.
  • Valoriser le travail d'équipe plutôt que le travail individuel.
  • Promouvoir l'expérimentation et l'amélioration continue.
  • Valoriser les comportements plus que les succès.
  • Mettre le client au centre de tout.
  • Encourager à donner autonomie, responsabilités et prises d'initiative aux employés.
  • Agir en tant que facilitateur à tous les niveaux de l'organisation.
Pour aller + loin : Je vous invite à consulter cet article sur l'approche à adopter pour une transformation agile pour approfondir certains des points abordés dans ce dernier chapitre.

Thibault Baheux

Tour à tour chef de projet puis manager d'équipe depuis 2008, je suis aujourd'hui directeur de projet indépendant.

J'ai décidé via ce site de démocratiser la gestion de projets et de la rendre accessible à tous.

Mes certifications : Prince2 Foundation, CompTIA Project+ certified, PSM1, Lean Six Sigma Yellow Belt.


Articles Similaires


{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}