Le mode projet est-il adapté à toutes les situations ?

Thibault Baheux

7 septembre 2022 - minutes de lecture

On parle tout le temps de mode projet dans nos entreprises. Certaines poussent même le bouchon jusqu'à dire que tout est projet.

Mais le mode projet est-il vraiment adapté à toutes les situations ? Réponse dans l'article.

Le mode projet est-il adapté à toutes les situations ?

Le mode projet est une méthode de travail de gestion de projet qui apporte rigueur et organisation dans une entreprise, mais qui n'est pas adaptée à toutes les situations, comme par exemple le développement d'un produit, ou un projet complexe avec beaucoup d'incertitude.

En effet, un projet d'innovation ou de r&D qui consiste à développer un produit consiste à développer des prototypes successifs jusqu'à obtenir le produit souhaité.

Cela revient à dire que le périmètre du projet est hautement évolutif, ce qui a du mal à cadrer avec le mode projet qui cherche justement à bien délimiter le périmètre et à maîtriser son évolution au cours du projet.

Ces deux approches ne sont donc pas compatibles.

Lorsque vous développez un produit (physique, logiciel, service, etc), il est recommandé d'abandonner le mode projet et de passer sur ce qu'on appelle (roulement de tambour)... Le mode produit.

Je vous explique d'ailleurs en détails les différences entre le mode projet et le mode produit et dans quel cas utiliser l'un ou l'autre dans cet article.

Le mode projet est prédictif et séquentiel

Avant de voir quelles sont vos alternatives, j'aimerais revenir sur ce qu'est exactement le mode projet.

C'est ce qu'on appelle plus communément la gestion de projet, ou le management de projet.

Il s'agit d'un ensemble d'outils, de techniques, et de méthodes permettant de gérer, piloter et suivre des projets selon des techniques éprouvées, permettant de reproduire le succès des projets.

Il existe plusieurs méthodologies de gestion de projet que l'on peut qualifier de "mode projet" : PMP, Prince2, Waterfall, Cycle en V, etc...

Toutes ces méthodes ont deux points communs : il s'agit de méthodes de gestion de projet prédictives et séquentielles.

  • Méthodes prédictives.
    L'accent est mis sur la préparation et la planification. Tout doit être connu à l'avance, afin que le projet se déroule correctement : périmètre, délimitation précise du travail à effectuer, estimation des durées de réalisation, plan d'action, planning, etc...

    Une fois tous ces paramètres décidés, il est compliqué d'en changer en cours de route, sans remettre en cause tout le projet.
  • Méthodes séquentielles.
    Chaque projet est découpé en plusieurs étapes, permettant de partir d'un point A afin d'arriver à un point B. Une fois passé à l'étape suivante, il n'est plus possible de revenir en arrière.

    Les tâches, les jalons et les étapes se suivent dans le temps, s'enchaînent et sont généralement dépendantes les unes des autres.

Dans quelle situation travailler en mode projet n'est pas la meilleure approche ?

Il existe 3 situations dans lesquelles l'adoption du mode projet pourrait compromettre la réussite du projet :

  1. Le développement d'un produit (physique ou digital).
    Un produit est généralement développé via des itérations successives et des prototypes successifs. On prend en compte les retours client pour chaque prototype afin d'améliorer le suivant.

    L'approche est donc plutôt un "test & learn" qui se répète, plutôt qu'une ligne droite bien définie "A vers B" comme on a en gestion de projet classique.
  2. Un projet entouré de beaucoup d'incertitudes.
    L'objectif peut être flou, ou le projet peut évoluer dans un contexte incertain, un marché en pleine expansion ou en pleine révolution par exemple.

    Il n'est pas possible de gommer toutes les incertitudes sur un projet. Mais trop d'incertitudes, cela veut dire que le plan et le planning peuvent évoluer en cours de route, ce qui va à l'encontre des principes de gestion de projet classiques.
  3. Un projet hautement évolutif.
    Le type de travail à réaliser et la charge de travail évolue constamment, le planning n'est donc jamais à jour, et le pilotage projet n'en est que plus compliqué.

    Sur ce type de projets, on sait généralement ce qu'on engage comme budget, mais on ne peut pas déterminer avec précision le périmètre du projet et ses limites. Il est en constante évolution.
Pour aller + loin : Consultez cet article pour découvrir 23 bénéfices qu'un management de projet efficace peut vous apporter au quotidien.

Quelles sont les alternatives à la gestion de projet ?

Mais alors, que faire dans ces situations pour tout de même gérer ces projets et réussir à aller au bout ?

Vous avez plusieurs alternatives qui s'offrent à vous :

  1. La méthode "à l'arrache".
    Aucune méthode de gestion de projet, tout le pilotage se fait "au doigt mouillé". On fait le travail quand on y pense, et on collectionne les todolist interminables. Pas besoin d'anticiper, on attend qu'un problème se produise pour le traiter.

    Bref, c'est probablement la pire des méthodes de travail... A oublier définitivement.
  2. Les méthodes agiles.
    Ces méthodes, dont Scrum est la plus connue, sont pensées pour des cycles de développement courts. Le travail est ainsi découpé en petits blocs, les sprints, et ceux-ci sont adaptés au fur et à mesure en fonction du retour des clients.

    Ces méthodes agiles sont particulièrement adaptées au développement d'un produit et aux projets collectionnant les incertitudes et les changements.
  3. Le mode produit.
    Le mode produit est assez semblable aux concepts des méthodologies agiles. Ils partagent d'ailleurs la même origine. La principale différence réside dans le fait que le mode produit ne respecte pas un cadre de travail fixe.

    On peut donc s'inspirer des méthodologies agiles et lean à succès comme Scrum, Kanban, ou encore Running Lean que je vous recommande tout particulièrement.

La méthode Running Lean - Comment transformer votre idée en succès


Thibault Baheux

Chef de projet IT depuis 2008, j'ai travaillé sur des projets à plusieurs millions d'euros.
J'ai décidé de dépoussiérer la gestion de projet.
Exit les méthodologies complexes, exit les outils lents, lourds, complexes à utiliser.
Mon objectif ? Vous donner les clés pour piloter vos projets avec efficacité.


Articles Similaires


{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}